PREMIER LEAGUE (19e JOURNÉE): Le Boxing Day de toutes les surprises ?

Lesoir; le Mercredi 26 Decembre 2012
2

Il faut rendre grâce à Swansea ! Les Swans de Michael Laudrup n’ont, en effet, pas manqué à leur «devoir» de freiner l’avancée de Manchester United au moment où City et Chelsea, les premiers concernés par la sortie des hommes de Ferguson au Pays de Galles, empochaient les points de leurs matchs respectivement face à Reading (1-0) et Aston Villa (8-0). Conséquence : l’habituelle très attendue journée du Boxing Day, ce mercredi, a pris le maximum d’importance.
Gare aux faux pas ! Sir Alex, peu enclin à accepter les semi-échecs
même chez l’adversaire, comme il le montrait clairement dimanche dernier
au sortir du match de Swansea, doit se méfier de Newcastle, le genre
d’adversaire qui, eu égard à la mauvaise passe qu’il traverse, et malgré
l’éclaircie de samedi dernier, peut poser de sérieux problèmes à United,
surtout que Ferdinand et ses coéquipiers du compartiment arrière
semblent un ton en dessous du reste de la formation mancunienne qui,
maintes fois ces dernières semaines, s’en est remise aux exploits de
David De Gea. Il faut savoir, aussi paradoxal que cela puisse paraître,
qu’avec ses 25 buts encaissés, Man United a la pire défense des huit
premiers, avec Tottenham. Cela doit donner des idées aux adversaires de
Man U. En tous les cas, si la balance penche évidemment pour le leader,
dans son explication avec les Magpies, il ne faudrait pas enterrer ces
derniers, comme il ne faudrait pas croire que Manchester City et Chelsea
seront en villégiature, respectivement, au Stadium of Light de
Sunderland et à Carrow Road chez Norwich. Des cinq premiers, et au
moment où Arsenal sera contraint au repos en raison d’une grève des
transports londoniens, c’est Everton qui semble le mieux loti de cette
19e journée. Les Toffees ne devraient faire qu’une bouchée des pauvres
Latics de Wigan, en attente de l’ouverture du marché hivernal pour
étoffer leurs rangs avec deux ou trois joueurs d’expérience pour les
aider à sortir du trou. D’ici mercredi prochain, lorsque le mercato sera
officiellement ouvert, Wigan doit se résoudre à limiter les dégâts et
tout indique que ce n’est pas de Goodison Park qu’ils sortiront sans
dommages. Revoir Everton au pied du podium, c’est l’une des rares
certitudes de cette journée du Boxing Day comme le soulignent Paul
Merson, l’ancien capitaine d’Arsenal, et Mark Lawrenson, l’ex-défenseur
de Liverpool, les deux consultants de respectivement Sky Sports et de la
BBC. Ces deux spécialistes qui, depuis plusieurs semaines, prédisent le
resserrement des positions encore plus manifeste qu’il ne l’est en ce
moment. Il est vrai que quand on voit, d’une part, Tottenham se rater à
domicile comme il l’a fait samedi dernier face à Stoke, et d’autre part,
Liverpool infliger une raclée à Fulham pour accrocher le 8e rang, à cinq
petits points de la quatrième place qualificative pour le Ligue des
Champions, il devient tout à fait crédible ce point de vue selon lequel
la deuxième moitié de championnat, qui démarrera samedi, est partie pour
donner lieu à une mémorable fin de championnat, comme Sir Dave Richards,
le président de la Premier League, n’aurait même pas pu souhaiter pour
fêter le vingtième anniversaire du championnat le plus suivi au monde.

M. Azedine

Categorie(s): sports

Auteur(s): M. Azedine

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..