PREMIER LEAGUE (20e JOURNÉE): Man United tout près de s’envoler

Lesoir; le Samedi 29 Decembre 2012
2

Sans être géniaux, encore une fois, les Red Devils ont attendu le Fergie Time pour sortir grands bénéficiaires du Boxing Day et donner un gros coup derrière la tête de leur rival de l’autre côté de la ville, les Citizens, désormais mal embarqués dans la défense de leur titre.
Il risque de peser lourd le 4-3 de Man U, mercredi, aux dépens de
Newcastle au même moment où, comme la saison dernière, City se faisait
battre au Stadium of Light par Sunderland dans un match qui sentait la
douce revanche pour Adam Johnson, leur ex-joueur qui n’a jamais eu les
grâces de Roberto Mancini, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il
le lui a bien rendu en étant le seul buteur de ce match lors duquel City
n’a pas été à la hauteur. Et, de toute évidence, ce n’est pas ce samedi
que les Bleus de Manchester City reverront la lumière, même si Norwich,
chez lequel il doit se rendre, semble un peu à court de souffle après sa
fabuleuse série qui l’a conduit des profondeurs du classement à la
première moitié, tout juste derrière les ténors. Certes, City a tout
pour engranger sa 12e victoire de la saison, mais cela ne devrait pas
trop influer sur la distance qui le sépare d’United qui devrait
capitaliser le fait de jouer pour la seconde fois de suite à Old
Trafford et ce, même s’il aura pour adversaire cette nouvelle terreur de
la Premier League, West Brom.
Gare au retour de Chelsea !
Bien qu’aucun match de cette 20e journée ne manque d’intérêt, il est
tout de même une affiche qui focalisera l’attention plus que les autres.
Les deux outsiders que sont Chelsea et Everton s’expliqueront, en effet
dans un match qui sent le grand spectacle. D’un côté, il y aura les
Bleus de Liverpool qui n’ont jamais été aussi bien placés pour reprendre
la place qui était la leur dans les années 80, parmi les plus grands du
football anglais. En face, ils retrouveront d’autres Bleus, ceux des
quartiers chics de Londres, ce Chelsea qui semble, maintenant libéré et
surtout avoir compris la conception du football à la Benitez. Avec un
Juan Mata retrouvé, un Torres plus «saignant» devant le but, et surtout
la trouvaille David Luiz dans un tout nouveau rôle au milieu du terrain,
ce Chelsea, qui a commencé par coller de plus près aux trousses de
Manchester City à la poursuite du leader, n’a pas dit son dernier mot.
Un bon résultat pour l’entame de la deuxième moitié de championnat,
demain après-midi sur la pelouse de Goodison Park, et on peut être
certain que les Londoniens seront un sacré client pour Man United. Les
Londoniens qui, d’ailleurs, illustrent la bonne passe des clubs de la
capitale puisque Tottenham et Arsenal ne sont également pas loin, ce
qu’ils devraient confirmer, cet après-midi pour les Spurs, chez
Sunderland, prenable malgré son succès face à Man City mercredi, et à l’Emirates
Stadium, en toute fin de journée, pour les Gunners face aux Magpies de
Newcastle écœurés par leur match perdu chez Man United. Ainsi, à
première vue, c’est une journée, d’une part, toute faite pour que ManU
s’envole et, d’autre part, s’amorce une redistribution dans les rôles
des poursuivants. A moins que Man City retrouve ses esprits et que West
Brom étale à Old Trafford les qualités qui lui ont permis de s’installer
plusieurs semaines, durant à cette très convoitée dernière place du Big
Four.
M. Azedine

Categorie(s): sports

Auteur(s): M. Azedine

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..