PRINTEMPS HALAL, LA BOUCHERIE DE L’ESPÉRANCE, DU HIC: Un beau cadeau de fin d’année

Lesoir; le Lundi 31 Decembre 2012
2

Quel joli cadeau de fin d’année vous ferait plaisir ? Que vous offrirez à vos amis ? N’hésitez plus, les Editions Dalimen ont sorti sur le marché le cadeau-surprise qui vous comblera : le dernier album du Hic.
Eh oui, Printemps halal serait un présent bien original et qui
surprendra agréablement les plus blasés. Parce que, du point de vue
technique et esthétique, l’ouvrage est de qualité et ne déparerait pas
dans votre bibliothèque. Il y a, ensuite, le plaisir que procurent
toutes ces planches en couleur. Des dessins qui donnent un art à voir et
à lire. Enfin, le caricaturiste propose un livre dont l’effet
thérapeutique est immédiat. Cela soulage, destresse. Un euphorisant que
vous pourrez consommer sans modération, la seule contre-indication étant
le risque de rire comme un bossu ou une baleine. Mais de vous dilater la
rate, vous vous sentirez tellement plus léger. Comme délivré des misères
de la vie quotidienne et de tous ces maux existentiels, sociaux et
politiques que le Hic dissèque avec humour et dérision. Le temps d’une
lecture excitante, vous finirez par comprendre que, chez l’artiste, il
s’agit là d’une auto-thérapie basée sur un langage interactif, sur une
fusion entre texte et image connectés à la réalité. Rire tout en étant
sérieux... «On rit mal des autres, quand on ne sait pas d'abord rire de
soi-même », disait Paul Léautaud. En cette fin d’année 2012, le Hic est
donc au rendez-vous avec ses lecteurs. C’est la quatrième fois, depuis
2009, que Hicham Baba- Ahmed, le caricaturiste du quotidien El Watan,se
transforme en papa Noël pour l’occasion. Dans sa hotte, un Printemps
halalpour perpétuer la tradition. Autrement dit, un tonneau de la même
cuvée que les précédents albums Nage dans ta mer (2009), L’Algérie
(2010) et Dégage (2011). Le titre de son nouvel ouvrage, une sorte de
clin d’œil au controversé Printemps arabe, sonne en même temps comme le
nom d’une enseigne commerciale ( La boucherie de l’espérance complète le
titre). Le genre de panonceau qui attire les clients d’un magasin. Et
puis, ce magnifique dessin en couverture et dont seul le Hic a le secret
: l’homme (l’Arabe) est dans une cage et l’oiseau (la liberté) vient lui
ouvrir... Dans les yeux du «prisonnier» et de son bienfaiteur, il y a
beaucoup d’attente, de rêves, d’espoir, de tendresse, d’ironie (le
sourire en coin, le tuvitt tuvitt de l’oiseau bleu)... A elle seule, la
couverture regorge de promesses et incite le lecteur à pénétrer dans
l’univers électique d’un auteur professionnel qui, en quelques coups de
crayon, livre une grande quantité d’informations. Libre au lecteur
d’avoir ensuite sa propre interprétation, la caricature du Hic lui
fournissant déjà pas mal d’éléments pour un raisonnement critique et
réfléchi. Tout cela, ne l’oublions pas, avec un grand sens de la
dérision. L’album s’ouvre sur une page de hiéroglyphes, car «préfacé par
un ancien égyptien» connu du seul Hic. Il y a ensuite la dédicace : «A
mes meilleurs ennemis... sans oublier mes pires amis.» Le ton est donné
pour ce qui va suivre, c’est-à-dire la rétrospective de l’année 2012
illustrée, de janvier à décembre, par des caricatures parues dans El
Watan. Le dessinateur y met ses convictions, évoquant l’actualité
nationale et internationale à sa façon et selon sa sensibilité. Les
événements qui ont marqué l’année, ou simplement des situations
cocasses, biscornues, sont vus à travers le périscope du Hic.
L’observateur attentif a condensé dans ce vaste panorama d’autres
indices et repères pouvant témoigner de l’évolution de la société
algérienne et du monde. Tout cela avec son humour corrosif habituel et
un trait net et tranchant comme un scalpel. Dans La boucherie de
l’espérance, le client soucieux de halalen aura pour son argent :
immolations, flambée des prix, Saint Valentin à l’algérienne, Japon, 8
mars, pétrole, Khadafi, JFK, Tunisie, Egypte, harraga, viande d’âne,
Ramadan, Libye, rentrée scolaire, etc. La suite de la novela en janvier
2013. En attendant, le Hic vous souhaite une bonne année et vous donne
rendez-vous pour d’autres belles surprises.
Hocine Tamou
Hic, Printemps halal, la boucherie de l’espérance, Editions Dalimen,
Alger 2012, 176 pages.

Categorie(s): culture

Auteur(s): lesoir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..