PROMOTION IMMOBILÈRE: Le Fonds de garantie se lance dans la réalisation

Lesoir; le Lundi 24 Decembre 2012
2

La onzième assemblée générale du Fonds de garantie et de caution mutuelle de la promotion immobilière (FGCMPI), prévue aujourd’hui à la salle des conférences de l’hôtel El Aurassi, à Alger, intervient dans une conjoncture où le gouvernement a carrément changé de cap en matière de politique du logement.
Lyas Hallas – Alger (Le Soir) – A l’ordre du jour, et outre la «présentation des comptes sociaux, le rapport d’activité du Conseil d’Administration pour l’exercice 2011», il y a question de «créer une entreprise de réalisation en partenariat avec des promoteurs nationaux et étrangers ainsi que le renouvellement partiel des membres du Conseil d’Administration». Dans ce contexte, il convient de rappeler que le ministère de l’Habitat a apporté des «correctifs» afin d’achever le programme quinquennal dans des délais raisonnables. On mise désormais sur les formules location-vente et logement promotionnel public (LPP), plus pratiques et pour les souscripteurs et pour les promoteurs immobiliers. Les autres programmes d’aide à l’accès à la propriété à savoir, le LSP et le LPA, vont être réalisés à concurrence de ce qui a été déjà lancé ou engagé contractuellement avec les promoteurs. «Le reste, qui n’a été ni lancé ni contractualisé, sera reconverti en LPP», a dit le ministre de l’Habitat, M. Abdelmadjid Tebboune, dans un entretien accordé au quotidien Liberté. Il s’agit également de faire appel à des bâtisseurs étrangers pour pallier au déficit de l’outil national de production des logements. Les raisons avancées pour justifier ce changement de cap sont les complications administratives dues au montage financier propre auxdites formules et l’incapacité des promoteurs algériens de réaliser les programmes de logements. «Le LPA s’appuie sur un montage financier qui ne permet pas de faire appel à de grosses entreprises. Il fallait trouver des promoteurs qui acceptent de prendre le projet avec les prêts que doivent contracter les souscripteurs auprès des banques. Cela crée une dispersion à travers les banques. De même que les promoteurs qui ont les capacités de réaliser 50 000 ou 100 000 logements sont très rares. C’est pourquoi ces opérations avançaient très lentement. Maintenant, le Premier ministre a décidé de désigner le Crédit populaire d’Algérie (CPA) en guichet unique de l’habitat. Le CPA sera la seule banque qui s’occupera de l’habitat, accordera des crédits aux souscripteurs et financera les projets. Nous pouvons ainsi domicilier tout le marché du LPP au sein du CPA. Ce qui, par voie de conséquence, donnera la chance aux grosses entreprises de faire de la promotion immobilière», a-t-il expliqué au confrère de Liberté. Crée en 1997, le FGCMPI est un organisme public à but non lucratif qui a pour mission de «garantir le remboursement des avances effectuées par les acquéreurs, reçues par les promoteurs au titre d'un contrat de vente sur plans, et ce, en cas d’insolvabilité du promoteur». L’adhésion des promoteurs immobiliers au Fonds est devenue obligatoire en vertu de la nouvelle loi sur la promotion immobilière adoptée au début de l’année 2011. Il compte actuellement près de 1 700 membres. Opérationnel depuis l’année 2000, il a eu déjà à accompagner 3 000 projets pour un montant global de garanties de l’ordre de 110 milliards de centimes. Une croissance d’activité et un effort financier que justifient les risques inhérents aux formules LSP et LPA. Maintenant que les deux formules ont été abandonnées, le Fonds compte se lancer dans des activités plutôt lucratives : la construction...
L. H.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): L. H.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..