SELLAL MET EN GARDE À PARTIR DE SAÏDA :: «Si les choses ne bougent pas dans six mois, il y aura des sanctions»

Lesoir; le Lundi 31 Decembre 2012
2

De notre envoyé spécial à Saïda, Kamel Amarni
Abdelmalek Sellal a effectué, hier dimanche, une visite de travail dans
la wilaya de Saïda, la deuxième du genre depuis sa nomination à la tête
du gouvernement, le 3 septembre dernier, après celle, en novembre
dernier, dans la wilaya de Ouargla. Et comme c’était le cas de la
première visite, le Premier ministre réservera exclusivement son
programme aux secteurs socio-économiques.Cela, comme l’atteste la délégation ministérielle qui l’y
accompagnait, composée des ministres de l’Intérieur, de l’Habitat, de la
Santé, des Travaux publics, des Ressources en eau, de la Jeunesse et des
Sports, ainsi que de l’Agriculture. Le chef de l’exécutif voulait
manifestement une visite ponctuée d’annonces. Ainsi par exemple, son
passage aura été fatal aux responsables du secteur de la santé dans la
wilaya de Saïda dont, respectivement, le directeur de la santé publique,
le directeur de l’hôpital Ahmed-Medeghri, ainsi que l’économe du même
hôpital qui ont été limogés le jour même de la visite officielle. Une
décision confirmée la matinée de dimanche par le ministre de la Santé
Abdelaziz Ziari «pour mauvaise gestion». Sellal ne cachera d’ailleurs
pas son mécontentement lors de sa virée. «Les moyens existent et nous
allons vous aider. Exprimez-nous vos besoins et dites-nous où se situent
les problèmes et nous les réglerons. S’agit-il de problème de logement ?
Eh bien, nous mettrons à votre disposition le nombre de logements qu’il
faut. Mais je vous préviens ! Il faut que ça bouge ! Rien ne fonctionne
normalement dans cet hôpital. Ni le scanner, ni le reste ! C’est un
véritable mouroir, ici. Il faut faire un effort et s’occuper un peu des
malades. Je vous préviens : si ça ne change pas dans six mois, il y aura
des sanctions.» Sellal n’ignore pas qu’il sera très attendu sur cette
question précise de l’amélioration du service public, d’où cette fermeté
dans le ton. Il annoncera également un énorme chantier consistant en le
réaménagement d’oued Saïda, qui traverse la ville. Le Premier ministre
annonce pas moins de 5 milliards de dinars comme enveloppe spéciale pour
financer ce projet d’une durée de 36 mois et qui permettra de sécuriser
la ville des risques d’inondations comme ceux qui ont frappé Ghardia en
2008. Au chef-lieu de wilaya également, Sellal s’est rendu sur les lieux
abritant jadis un marché de commerce informel et qui seront transformés
en un ouvrage d’art consistant en une trémie ainsi qu’un parking. Ceci
entre autres opérations concernant la ville de Saïda dont les travaux de
réhabilitation des voiries bénéficieront d’une enveloppe de 800 000 000
de dinars.
Quand Sellal décide sur-le-champ !
Si toutes ces décisions étaient bien entendu préparées à Alger avant la
visite officielle de ce dimanche, Sellal en prendra toutefois une autre
sur-le-champ ! C’était dans la commune d’Aïn Skhouna, où il était allé
s’enquérir d’un projet de réhabilitation du périmètre Dhayat Z’rouguet,
un immense projet qui permettra la création de 3 000 emplois.
Remarquant, au loin, un groupe de jeunes visiblement contestataires, le
Premier ministre chargera ses collaborateurs d’aller faire venir deux
représentants et de se raviser pour se déplacer lui-même vers eux. Il
engage de suite un dialogue avec eux, invitant au passage le P/APC de
lui épargner un discours «à la FLN ». «Allez-y, dites-moi vos doléances,
mais ne parlez pas tous en même temps sinon je quitte les lieux !» Et
les doléances fusent : logement, travail, etc. «D’accord, s’engagera
Sellal. Nous allons dégager une centaine de logements pour les habitants
de cette commune. Quant à l’emploi, je charge le ministre de
l’Agriculture, ici présent, à régler ce problème en permettant aux
habitants de la commune d’être prioritaires pour les postes de travail
qu’offre ce projet». Jamais un chef de l’exécutif n’a eu une marge de
manœuvre aussi importante sous Bouteflika…
K. A.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): K. A.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..