Tirage au sort de la phase finale de la 20: e: Coupe du Monde: Quels gros os pour les Verts ?

Lesoir; le Jeudi 5 Decembre 2013
2

Ce vendredi 6 décembre, le monde sera branché sur
Costa do Sauipe, petite baie du littoral de l’Etat de Bahia Do Salvador,
lieu retenu par les organisateurs brésiliens pour la tenue du tirage au
sort des matches du tournoi final Mondial-2014, l’été prochain (12 juin
au 13 juillet).
Le long suspense s’estompera donc ce vendredi soir. Les qualifications
éprouvantes qui avaient retenu en haleine les milliards de spectateurs
et téléspectateurs. Depuis le 30 juillet 2011, les 204 nations engagées
représentant les six confédérations ont lutté âprement pour décrocher
les 31 places en jeu. Au bout des 820 joués, 2286 buts inscrits, 2916
cartons jaunes et 100 autres rouges distribués, des joies, des peines,
des blessés et des morts : les heureux lauréats vont désormais se
consacrer à la fête de l’année prochaine sur les rives de Copa Cabana et
d’autres contrées du pays-continent où le football est une religion.
Mais avant le pèlerinage, il sera question de passer une énième épreuve
où les nerfs seront sollicités. Celle-ci ne fait plus appel à la chance
même s’il est question d’un tirage au sort. La Fifa qui tenait à
protéger les bons chevaux a tout mis en œuvre pour éviter la cavalcade.
Le scénario de la dernière Coupe du Monde disputée en Afrique du Sud qui
a vu la «disparition» des gros bras dès les premières étapes du tournoi
n’a pas été apprécié et par les experts de l’instance de Sepp Blatter
encore moins par les sponsors et autres bailleurs de fonds. C’est
pourquoi, malgré la ferme promesse d’instaurer une certaine équité entre
ses adhérents, la Fifa a reculé sur les critères sportifs pour opter
pour ceux plus terre à terre (géographiques entre autres) afin de
préserver des fédérations, des confédérations surtout, dont le poids
n’est pas à démontrer quand il faut passer devant les urnes. Et comme
d’habitude, l’UEFA et certains de ses composantes essentielles comme la
France, qui ne figure pas dans le chapeau des grands du fait de la
faiblesse des Tricolores qui n’ont obtenu leur sésame qu’après les
barrages, reste le maître du monde. D’abord avec 13 qualifiés sur les 31
billets mis en jeu. Ensuite en obtenant un tirage préalable avant le
tirage officiel, demain aux coups de 17h. Certainement que le pot 2 où
figure les africains dont l’Algérie et les petits poucets de l’Amsud
(Chili et Equateur) se verront adjoindre une équipe de troisième rang au
niveau européen. Fort probablement, ce tirage préliminaire qui n’aura
rien de «hasardeux» choisira entre deux pays de l’ex-Yougoslavie
(Croatie et Bosnie) sinon la Grèce. La France et le Portugal ne diraient
pas «non» à cette règle qui avantage, c’est vrai, des pays habitués à
animer plus ou moins régulièrement la fête planétaire du football.
L’Algérie ne «rêve» plus
Ceux, en tout cas, qui rêvaient d’un face-à-face France- Algérie sont
servis. Une telle perspective a toutes les chances d’aboutir. Extirpés
probablement de la poule des moins que rien, les Tricolores de Didier
Deschamps peuvent croiser les Verts de Vahid Halilhodzic. Comme si cette
retrouvaille était écrite quelque part, les deux sélections ayant obtenu
leurs billets pour Brésil-2014 à deux heures d’intervalle et nombre de
joueurs des deux équipes ont fait chambre commune ou se sont tout
simplement croisés sur les terrains de la ligue française et des ligues
européennes. Mais l’Algérie qui se présentera pour la quatrième fois
dans l’histoire de son football à une phase finale d’un Mondial ne doit
pas «vivre» du seul choc qui pourrait la mettre en friche face à la
France. L’EN aura aussi à négocier ses matches face à deux autres
adversaires, certainement de taille dont l’un fait partie du chapeau 1
formé du Brésil, pays organisateur, du champion sortant, l’Espagne,
d’ex-champions du Monde (Argentine, Uruguay, Allemagne) et de pays
émergents bien classés en octobre denier (Suisse, Belgique et Colombie).
Pas de choix précis à faire même si parmi les cadres de la sélection de
Coach Vahid, Captain Bougherra en premier, «affronter le Brésil chez lui
et devant son public» serait la cerise sur le gâteau. Brésil, France et
qui encore ? Réponse demain aux coups de 18h.
M. B.

Categorie(s): sports

Auteur(s): M. B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..