Youcef Yousfi évoque le scandale Sonatrach: Saipem ne reviendra plus en Algérie

Lesoir; le Mercredi 4 Decembre 2013
2

Même s’il a avancé avec prudence sur le dossier de
corruption ayant affecté la Sonatrach, notamment sur l’ampleur de la
corruption impliquant l’ancien ministre de l’Energie et des Mines Chakib
Khelil, Youcef Yousfi atteste néanmoins de la rupture définitive avec le
partenaire italien Saipem. Tout en poursuivant, a-t-il précisé dans les
colonnes d’El Chourouk, de travailler avec la société mère ENI,
partenaire traditionnel de Sonatrach, dit-il.

Sofiane Aït Iflis- Alger (Le Soir)
Le ministre de l’Energie et des Mines, Youcef Yousfi, qui défend le
prestige de la Sonatrach et de la probité de ses cadres, en dépit des
gros scandales de corruption étalés sur l’espace public, reste
circonspect quant à livrer des détails sur un dossier aujourd’hui entre
les mains de la justice. Au nom de la sacro-sainte non-immixtion dans
les affaires de la justice, il préfère se résumer à dire que «c’est à la
justice de trancher». Ce qu’il refuse, en revanche, est que toute la
Sonatrach pâtit d’actes commis par certains de ses dirigeants qui, selon
lui, ont exploité leurs position et fonctions pour commettre des
dépassements qui méritent d’être sanctionnés. En revanche, le ministre
de l’Energie et des Mines tranche catégorique quant à l’avenir de la
société Saipem en Algérie. Celle-ci est black listée et ne peut plus
prétendre à des marchés en Algérie. «Je confirme que nous avons suspendu
l’ensemble de nos partenariats avec Saipem et qu’il est impossible
qu’elle revienne en Algérie, sauf dans le cas où la justice la disculpe
dans l’affaire Sonatrach», a t-il affirmé.
L’attitude-ci ne s’extrapole pas à la société mère ENI. De cette
dernière, le ministre de l’Energie et des Mines dit qu’elle est un
partenaire traditionnel de la Sonatrach avec laquelle elle est liée par
des contrats et des marchés toujours en cours. Son argument pour
dissocier Saipem d’ENI est que cette dernière est actionnaire dans la
première à moins de 50%.
Réserves en brut conséquentes
L’épuisement des réserves exploitées du pétrole brut et de gaz n’est pas
source d’inquiétude chez Yousfi. Il estime que les nouvelles découvertes
de gisements ont de quoi rassurer. Le ministre fait état de la
découverte, en l’intervalle d’une année, de suffisamment de réserves qui
pourront pallier aisément la baisse de production des puits
traditionnels.
Les réserves en pétrole brut nouvellement découvertes sont de l’ordre de
2 milliards de barils, alors que celles du gaz oscillent entre les 300
et 400 milliards de mètres cubes. Actuellement, la production de pétrole
brut est de l’ordre de 1, 2 à 2 millions de barils par jour, alors que
celle du gaz est de 50 milliards de mètres cubes par an.
Le ministre de l’Energie et des Mines a souligné que le quota algérien
fixé dans le cadre de l’Opec est appréciable. Il est de 2 200 000 barils
par jour. Aux réserves découvertes dans le cadre de la multiplication
des opérations d’exploration, s’ajoutent celles non quantifiées
découvertes récemment en Libye. Youcef Yousfi a attesté de 3 nouvelles
découvertes de la Sonatrach en Libye, la dernière datant d’une semaine.
Le ministre de l’Energie et des Mines a indiqué aussi que les nouvelles
dispositions introduites dans la loi sur les hydrocarbures ont favorisé
les partenariats notamment dans le domaine de l’exploration. Il a
annoncé, ce disant, le lancement prochain par Alnaft d’un avis d’appel
international pour l’exploration.
Le ministre de l’Energie et des Mines, qui a confirmé la baisse des
exportations des hydrocarbures vers l’Europe, sans accepter toutefois
d’abaisser les prix, comme l’ont demandé les clients sur le
Vieux-Continent affecté par la crise économique, a renouvelé la
résolution des pouvoirs publics de produire les hydrocarbures par la
technique de la fragmentation hydraulique. Youcef Yousfi estime que la
technique est aujourd’hui maîtrisée. Enfin, le ministre exclut toute
augmentation des prix des carburants et de l’électricité pour
l’immédiat.
S. A. I.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): S. A. I.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..