À propos du logement LPP, Les assurances du ministère de l’Habitat

Liberte; le Jeudi 2 Juillet 2015
3

“Les souscripteurs à la formule LPP recevront leurs pré-affectations au milieu du dernier trimestre de l’année en cours”, nous a déclaré, hier, M. Madani, responsable de la communication au ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville. Contacté hier par nos soins, notre interlocuteur s’est dit “sidéré” par des propos dénués de tout fondement véhiculés à propos du logement promotionnel public (LPP) et s’est montré très rassurant en affirmant qu’“il n’existe aucune instruction émanant du Premier ministre concernant un quelconque lien avec cette formule ni avec les sociétés de réalisation”. M. Madani n’exclut pas que ce soit là “un acte de sabotage” pointant un doigt accusateur en direction des promoteurs privés. “Ces constructions sont réalisées sur terre et non sous terre et tout un chacun peut aller voir et s’assurer de la poursuite des travaux qui sont d’ailleurs avancés jusqu’à 70% sur certains sites”, a-t-il ajouté, précisant que “ce n’est pas la première tentative d’entacher cette formule qui semble déranger certaines parties et leur enlève le monopole sur ce segment”. Comment peut-il en être autrement lorsqu’on apprend que le m2 proposé dans le cadre de la formule LPP est de l’ordre de 80 000 DA alors que celui proposé par certains promoteurs privés peut atteindre les 350 000 DA… Les promoteurs privés sont également soupçonnés d’être derrière cette campagne de dénigrement pour dire en définitive que ces habitations ne méritent pas certainement pas le coût de 8 à 9 millions de dinars. Pour ce faire, des vidéos ont circulé sur le Net et ont même été diffusées par des chaînes de TV privées présentent des logements de qualité médiocre les faisant passer pour des logements LPP. En guise de réponse, le ministre accompagné de la presse, a effectué une visite à Alger et à Tipasa, courant juin, pour s’enquérir de la situation et lever toutes les ambiguïtés à ce sujet en présentant des logements types. Proposée par l’Entreprise nationale de promotion immobilière (ENPI), cette formule qui complète l’offre étatique en matière d’habitat fait le bonheur d’un bon nombre de cadres algériens qui attendent la réception de leur logement avec impatience. Les responsables de l’Enpi ont annoncé, en mai dernier, la réception des logements LPP à partir de 2016, et ce, à raison de 3 000 unités par trimestre. L’entreprise en question a enregistré le lancement de 37 949 unités à fin avril 2015, dont 16 532 unités à Alger et 375 logements individuels dans les wilayas du Sud et des Hauts-Plateaux. Pas moins de 36% des projets de réalisation des logements LPP sont pris en charge par des entreprises algériennes, 61% par des sociétés étrangères, alors que 3% représentent des entreprises mixtes. Le taux d’avancement diverge selon les dates de lancement allant de 10 à 70%. Ces projets couvrent pratiquement toutes les demandes, dont 48 361 souscripteurs ont reçu leur ordre de versement, alors que 32 242 ont déjà versé leur première tranche. L’Enpi n'a reçu aucune demande des wilayas d'Illizi, Naâma, Tamanrasset et Tindouf, tandis qu'à Alger, 10 000 unités supplémentaires doivent être lancées pour satisfaire la demande locale.

N. S.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Nabila Saidoun

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..