Abdelouahab Nouri, ministre des Ressources en eau et de l’environnement, “En 2019, l’Algérie ne déversera aucune goutte d’eau usée en mer”

Liberte; le Mardi 7 Juillet 2015
111355

En visite d’inspection et de travail, hier, à Alger, Abdelouahab Nouri, ministre des Ressources en eau et de l’Environnement a assuré que l’Algérie réglera définitivement le problème lié aux eaux usées qui sont actuellement déversées en mer ou dans les oueds. Même si une grande moitié est épurée, le ministre a affirmé que la problématique sera résolue en 2019, avec comme objectif : 0% d’eaux usées dans la mer.
Le ministre, qui était accompagné par Abdelkader Zoukh, wali de la capitale, a souligné, par ailleurs, que le problème de l’assainissement sera aussi réglé dans peu de temps. La visite d’hier l’a mené vers deux stations d’épuration ainsi que le collecteur intercommunal d’eaux usées du centre-ville, qui est en rénovation et dont la capacité sera doublée.
À Baraki, le ministre s’est enquis de la station d’épuration (Step de Baraki qui a été mise en service en février 2009), dont la capacité est aussi doublée. La station d’exploitation est gérée par la Seaal et l’extension par la Direction des ressources en eau de la capitale.
Le projet d’extension est confié à un groupement algéro-sino-français. À Aïn Benian, le ministre a visité la station d’épuration Béni-Messous qui dessert Aïn Benian, Chéraga, Béni Messous, Ouled Fayet, Dély-Ibrahim, Bouzaréah ainsi que les résidences d’État. Sur place, le ministre a rappelé que 166 stations d’épuration sont en service et 100 autres sont en chantier.
“D’ici à 2019, la fin de l’actuel quinquennat, on aura plus de 270 stations”, a-t-il dit, précisant que le pays ne sera plus confronté au problème des eaux usées. Par ailleurs, le ministre a procédé, au cours de la journée d’hier, à l’installation de Nasserdine Benzerga en qualité de directeur général de l’Office national de l’assainissement (ONA), en remplacement de Karim Hasni qui s’est vu confier la direction générale de l’Agence nationale des ressources hydrauliques.
Le nouveau DG de l’ONA a déjà occupé plusieurs responsabilités similaires. Il a été directeur général de l’organisme de Contrôle technique hydraulique (CTH), ensuite DG de l’Agence nationale des barrages et transferts (ANBT). Il en est de même pour Karim Hasni qui a géré l’ONA depuis 2007. Lors de la cérémonie d’installation, Abdelouahab Nouri a exhorté les nouveaux directeurs généraux “à poursuivre les efforts engagés pour l’amélioration du service public de l’eau”.

M. M.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..