Actualité, Défis

Liberte; le Samedi 17 Fevrier 2007
3

Il est temps qu’il soit mis fin à l’exploitation sauvage des réserves du continent en échange de produits finis surfacturés. Mais, la  concrétisation de cet objectif passe par le relèvement des défis politiques, économiques, financiers, humains et sociaux auxquels l’Afrique est toujours confrontée.Réservoir des matières premières des pays industrialisés durant plusieurs décennies, l’Afrique affiche ces dernières années une ferme volonté de se prendre en charge. Le sommet “Afrique-France” de Cannes a constitué l’occasion de réaffirmer l’ambition des dirigeants du continent d’en faire un véritable pôle de développement. De l’avis de tous, ce ne sont pas les atouts qui manquent aux Africains pour atteindre cet objectif. En effet, pour peu que l’obstacle des conflits armés et de l’instabilité politique, qui caractérise une bonne partie des États africains, poursuive cette tendance à disparaître, l’Afrique finira bien par entrer dans l’ère de la croissance économique. Bien qu’à travers ce rendez-vous, Paris n’a d’autre but que de donner davantage d’assise à son influence sur le continent, surtout que Chinois et Américains ne cachent pas leurs visées sur ce plan. Il n’en demeure pas moins que l’occasion a été mise à profit pour porter haut la voix des responsables africains désireux de valoriser les “atouts de l’Afrique”. L’appel a été lancé afin que l’Afrique ne continue plus à être “un simple gisement des matières premières exportables à l’état brut, ni un immense marché pour les industries étrangères, encore moins un enjeu dans les nouvelles rivalités internationales”. Il est temps qu’il soit mis fin à l’exploitation sauvage des réserves du continent en échange de produits finis surfacturés. Mais, la  concrétisation de cet objectif passe par le relèvement des défis politiques, économiques, financiers, humains et sociaux auxquels l’Afrique est toujours confrontée. La balle est dans le camp des chefs d’État et de gouvernement appelés à éradiquer les fléaux qui bloquent toutes les initiatives de développement. En effet, la triste réalité héritée du passé colonial entrave tous les efforts visant à mettre le continent sur orbite.  K. A.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..