Actualité, Il en reste quinze

Liberte; le Samedi 13 Janvier 2007
3

La divine surprise vient de ce tiers présidentiel qui a alimenté tant de spéculations. Sur les vingt-quatre, neuf seulement sont connus et tous des titulaires du siège, donc reconduits par Bouteflika, à l’exception d’un ancien colonel de l’ALN qui fait figure de nouveau dans l’institution. La cérémonie d’installation des nouveaux sénateurs s’est déroulée jeudi, dans une sorte de clandestinité. Rares, en effet, sont les organes d’information qui étaient mis au parfum, alors que par le passé, pareil événement donnait lieu à des effusions protocolaires. D’ailleurs, même l’agence APS n’y a consacré qu’une dépêche dont la concision tranche incroyablement avec la focalisation des médias, pendant des semaines, sur le sujet. Il y a manifestement une volonté de banalisation du fait, certainement dans le souci de présenter la chose comme une simple formalité. Surtout qu’Abdelkader Bensalah, comme attendu, est reconduit à la tête de l’institution, après un vote de pure forme, sachant que la décision de lui renouveler le bail pour six autres années, est prise en haut lieu. Ce qui, par ailleurs, veut dire qu’on a opté pour le statu quo. Exit donc les personnalités nationales dont les noms étaient avancés pour succéder à Bensalah. Mais la divine surprise vient de ce tiers présidentiel qui a alimenté tant de spéculations. Sur les vingt-quatre, neuf seulement sont connus et tous des titulaires du siège, donc reconduits par Bouteflika, à l’exception d’un ancien colonel de l’ALN qui fait figure de nouveau dans l’institution.Quid des quinze sièges restants ? Pour d’aucuns, ils sont réservés pour les ministres qui seront débarqués du gouvernement. Ce qui laisse ainsi supposer que l’Exécutif actuel subira un lifting en profondeur. Mais ce n’est là qu’une piste de travail, car d’autres sources assurent que le Président n’arrive toujours pas à trancher sur toutes les listes qui sont sur son bureau. Donc embarras du choix.N. S.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..