Actualité, Messages

Liberte; le Mardi 6 Fevrier 2007
3

Tripoli n’a toujours pas mis en application la décision annoncée il y a presque une semaine à partir de Tunis, à l’occasion des travaux de la 24e session du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur. Le  ministre de l’Intérieur libyen, Salah Rajab, a-t-il parlé trop vite au point de “gêner” Al-Kadhafi ou s’agit-il tout simplement de la préparation de la mise en œuvre de la décision ?L’Algérie, qui adopte une position de wait and see dans l’affaire du visa libyen n’a pas encore pris de mesure de réciprocité. En qualifiant hier la décision de “pas neutre”, le ministre d’État, ministre de l’Intérieur Nouredine Yazid Zerhouni a surtout insisté sur la conséquence que pourrait avoir l’instauration du visa sur la construction maghrébine, même si cet ensemble peine encore à prendre la forme qui lui sied en raison, bien entendu, du blocage marocain par rapport au dossier du Sahara occidental. Tripoli n’a toujours pas mis en application la décision annoncée il y presque une semaine à partir de Tunis, à l’occasion des travaux de la 24e session du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur. Le ministre de l’Intérieur libyen, Salah Rajab, a-t-il parlé trop vite au point de “gêner” Al-Kadhafi ou s’agit-il tout simplement de la préparation de la mise en œuvre de la décision ? Dans les deux cas, Alger est en attente de précisions sur une mesure qui risque de compromettre l’ensemble des efforts fournis dans l’édification de l’union maghrébine dans un contexte où les menaces du terrorisme international recommandent une plus grande coopération entre les États d’une même zone géographique où précisément des réseaux salafistes tentent de s’implanter. Nouredine Yazid Zerhouni n’a pas manqué d’ailleurs de réaffirmer l’engagement de l’Algérie de lutter contre le terrorisme sous toutes ses formes. GSPC ou Al-Qaïda, les conséquences de la violence islamiste sont les mêmes. La mort et la destruction. L’Algérie, qui est aujourd’hui considérée comme un allié dans la guerre contre le terrorisme international et qui a acquis une expérience importante sur le registre sécuritaire, considère que l’extirpation du fléau du terrorisme doit s’étendre à une lutte contre l’extrémisme et la justification de la violence, et contre les parties qui en font l’apologie.S. T.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..