Affaissement de terrain à Bouzaréah , Décès d’une mère et de son fils

Liberte; le Dimanche 11 Mars 2012
3

Les habitants du quartier bidonville dit Ras Edhab, ou Cantabet, dans la commune de Bouzaréah (Alger), ont vécu un véritable drame durant la nuit de vendredi à samedi. L’affaissement de terrain, qui a failli emporter tout le quartier, a causé le décès de deux membres d'une même famille, dont la maison s'est complètement effondrée. Il s'agit d'une mère âgée de 39 ans et de son fils de 11 ans, tandis que le père, 57 ans, a été miraculeusement sauvé par les éléments de la Protection civile. Ce dernier a été aussitôt évacué vers l'hôpital. Le drame est survenu vers 22h30, dans la soirée de vendredi, alors que les occupants de la favela étaient déjà dans un profond sommeil. Les victimes n'ont pas eu le temps de fuir l’éboulement du terrain qui allait les enterrer vifs ! Ayant reçu un appel téléphonique, les éléments de la Protection civile s'étaient aussitôt dépêchés sur les lieux, mais n'ont pu sauver que le père de la famille, lequel s'est extirpé miraculeusement des décombres. Si les éléments de la protection civile n'ont pas mis beaucoup de temps à localiser et retirer le corps de l'enfant, la tâche de repérer le corps de sa mère allait, en revanche, prendre plusieurs heures. En effet, les recherches ont duré jusque vers 15 heures hier, soit près de 17 heures après le drame. La tâche de la protection civile s'est davantage compliquée en raison de l'inaccessibilité des lieux. Hormis d'étroits sentiers qui slaloment le bidonville, le quartier ne compte aucune route praticable et les engins et autres camions polyvalents de la protection civile n'ont pu atteindre le lieu du drame. Heureusement, l'équipe cynotechnique, composée de six chiens et de leurs maîtres, a mené une recherche minutieuse durant toute la nuit de vendredi à samedi et la journée d'hier pour repérer le corps enseveli de la victime. Le corps a été retiré après plusieurs heures à l'aide d’outils de base : la pelle et la pioche. Outre leurs encadreurs et autres officiers, ils étaient 85 éléments de la protection civile à participer à cette opération délicate, selon les précisions du commandant Zoubir Merchiche, chef de service de la prévention de la direction de la protection civile de la wilaya d’Alger. À signaler que les fortes pluies, qui se sont abattues sans répit ces derniers jours sur la capitale, ont, par ailleurs, causé l’effondrement d’un mur de soutènement au lieu-dit chemin Laperlier à Télémly dans le centre d’Alger. (Voir le lien: http://www.liberte-algerie.com/galerie-photos/affaissement-de-terrain-a-bouzareah-deces-d-une-mere-et-de-son-fils-65 )
F.A

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..