Afin de fêter sa libération sous caution, Cheb Mami compte organiser un grand concert en Algérie

Liberte; le Dimanche 4 Fevrier 2007
3

Le consul d’Algérie à Paris, Abderrahmane Méziane-Chérif, a affirmé que l’Algérie “n’abandonnait pas ses enfants”, en indiquant que Cheb Mami avait bénéficié de “la sollicitude” du président Abdelaziz Bouteflika tout au long de sa détention. Le chanteur de raï Cheb Mami, libéré sous caution vendredi, après trois mois de détention préventive en France, a annoncé hier qu’il allait organiser “un grand concert” en Algérie pour fêter l’évènement.Sans donner de date précise, Cheb Mami a déclaré à la télévision : “Nous allons organiser un grand concert pour oublier tout ça.” De son côté, le consul d’Algérie à Paris, Abderrahmane Méziane-Chérif, a affirmé que l’Algérie “n’abandonnait pas ses enfants”, et a indiqué à la télévision que Cheb Mami avait bénéficié de “la sollicitude” du président Abdelaziz Bouteflika tout au long de sa détention. Cheb Mami, considéré comme étant un proche du président Bouteflika, avait été l’un des rares à avoir eu l’autorisation de lui rendre visite lors de sa première hospitalisation à l’hôpital militaire parisien du Val-de-Grâce, du 26 novembre au 17 décembre 2005. Il avait alors donné les premières nouvelles sur la santé du chef de l’État algérien, mettant fin à des rumeurs alarmistes. Cheb Mami avait été écroué le 28 octobre 2006 à la prison de la Santé à Paris, après avoir été mis en examen à Bobigny (banlieue parisienne) pour “violence volontaire, séquestration et menace” sur l’une de ses anciennes compagnes. Isabelle Simon, une photographe spécialisée dans le raï, l’accuse d’avoir orchestré une tentative d’avortement forcé, lors d’un déplacement sur Alger. Tentative qui a échoué puisque la plaignante a mis au monde une fillette âgée aujourd’hui de huit mois et dont Mami a reconnu la paternité. Le chanteur n’était pas présent lors des faits, mais l’accusation prétend que son homme de main ainsi que son agent y étaient à sa place.Cheb Mami avait été interpellé à sa descente d’avion à l’aéroport de Paris-Orly le 26 octobre, alors qu’il devait donner un concert à Marseille deux jours plus tard. Mohamed Khelifati, alias Cheb Mami, est avec Khaled l’une des figures de proue du raï, un style musical né dans l’Oranie, mais qui a connu rapidement un retentissement maghrébin et méditerranéen. Né à Alger, il a été révélé au public français en 1986 lors du festival du raï de Bobigny, et a atteint une très grande popularité avec son album Meli Meli édité en 1998.AFP/A. H.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..