Air Algérie, Le titre obligataire entre en Bourse à partir d’aujourd’hui

Liberte; le Lundi 12 Fevrier 2007
3

 Totale réussite pour l’emprunt obligataire lancé par la compagnie aérienne nationale Air Algerie, dont le titre sera introduit en cotation à la Bourse d’Alger à partir d’aujourd’hui. C’est ce qui a été annoncé, hier, à travers un communiqué, par la Société de gestion de la Bourse des valeurs (SGBV). “La Commission d’organisation et de surveillance des opérations en Bourse (Cosob) avait donné, en janvier dernier, son “feu vert” pour l’admission en Bourse de l’obligation, émise par Air Algérie en novembre 2004 par appel public à l’épargne et dont l’encours s’élève à plus de 14,184 milliards de DA”, lit-on dans le document en question qui rappelle que la Cosob avait donné en janvier dernier son “feu vert” pour l’admission en Bourse de l’obligation émise par Air Algerie en novembre 2004 par appel public à l’épargne et dont l’encours s’est élevé à plus de 14,184 milliards de DA. Le titre obligataire du transporteur aérien public a réuni les conditions d’admission à la cotation prévues par le règlement général de la Bourse puisque l’encours de l’emprunt obligataire a dépassé le seuil exigé des 100 millions de DA, et sa diffusion a été opérée en direction de plus de 100 détenteurs de titres, explique-t-on à ce propos, précisant que “la compagnie nationale a réuni les conditions d’admission à la cotation prévues par le règlement général de la Bourse puisque l’encours de l’emprunt obligataire a dépassé le seuil exigé des 100 millions de DA, et sa diffusion a été opérée en direction de plus de 100 détenteurs de titres”. Air Algérie avait eu recours, en 2004, à plusieurs emprunts obligataires pour lever des fonds destinés au renouvellement d’une partie de sa flotte et au financement de son plan d’investissement, rappelle-t-on. Investie dans la restructuration, la compagnie affiche aujourd’hui une santé financière acceptable illustrée d’ailleurs par l’augmentation de son capital. L’entrée en Bourse du titre obligataire affirme, quant à elle, le succès de l’opération dont les titres sont dématérialisés avec la collaboration d’Algérie Clearing (dépositaire central des titres) et répond ainsi au souci des autorités publiques de financer l’économie par voie de marché financier local. Le prix de l’obligation d’Air Algérie, dont la durée d’emprunt est de 6 ans à compter du 1er décembre 2004, offre un rendement de 4,90% l’an sur la durée résiduelle de l’obligation (4 ans), sachant que les taux progressifs offerts par l’émetteur sont de 3,75% en 2005 et 2006, de 4,5% en 2007 et 2008, et de 6% en 2009 et 2010. Les emprunts obligataires permettent aux entreprises qui les émettent de recourir à un mode de financement alternatif conjugué à une grande souplesse dans la gestion de leur dette, et de supprimer les risques associés à un financement extérieur, l’emprunt étant libellé en dinars.Nabila SaÏdoun

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..