Air France renforce sa position en AlgÉrie, Un quatrième vol sur Paris dès le 27 mars prochain

Liberte; le Jeudi 15 Fevrier 2007
3

Le nouveau programme place le hub de Roissy au cœur de sa stratégie de développement avec trois vols sur l’aéroport de Roissy avec une multitude de choix de correspondances.Cap sur les correspondances est, de toute évidence, le nouveau leitmotiv d’Air France en Algérie qui en revoyant sa copie place le hub de Roissy au cœur sa nouvelle stratégie de développement. Ceci explique amplement le basculement intervenu récemment en reversant un des deux vols sur Orly au profit de Roissy et d’annoncer un quatrième vol sur Paris en direction toujours de Roissy, et ce, dès le 27 mars prochain. C’est ce qui a été annoncé hier au cours de la conférence de presse tenue à l’hôtel Sofitel animée par Jean-François Fouveau, nouveau délégué d’Air France en Algérie et Roland Fisher, directeur commercial de la compagnie. Tous deux ont ainsi fait part du programme d’été de la compagnie affichant une satisfaction quand aux résultats obtenus depuis le retour d’Air France en Algérie en 2003 reconnaissant au marché algérien de grandes potentialités. “Un marché très concurrentiel” comme qualifié par M. Fouveau, ce qui n’empêche nullement la compagnie française de réaliser un taux de remplissage de pas moins de 67%, ce qui se révèle très satisfaisant, de l’avis, de ce responsable qui rappelle, au passage, que la clientèle affaire reste la cible prisée. Des résultats, qui ne manqueront pas, sans nul doute, d’être positivement influencés par les nouveautés lancées par Air France concernant les e-services.“Les e-services font gagner du temps aux clients pour qui chaque minute compte et qui cherchent un environnement stable, serein, efficace et valable aussi bien pour les voyages courts que pour les moyens courriers à travers des circuits fluides mais surtout plus de file d’attente”, expliquent les responsables de la compagnie indiquant la possibilité de s’enregistrer et d’obtenir sa carte d’embarquement sur Internet. Certes, le paiement exige encore un déplacement physique sauf pour ceux qui détiennent des cartes de crédit internationales, mais cela n’enlève en rien des avantages de cette trouvaille technologique qui révolutionne le monde du voyage. Le billet électronique ou le e-ticket n’est autre que toutes les informations du voyage qui au lieu d’être imprimées sont mémorisées dans une base de données d’Air France une fois la réservation et le paiement effectués. Le client recevra ensuite un mémo voyage reprenant toutes les informations qui n’est pas indispensable à présenter au niveau de l’embarquement où il suffira de décliner seulement son identifiant. Une fois à l’aéroport, le passager se présente au comptoir d’enregistrement de la compagnie muni des documents exigés pour le voyage (passeport, visa, etc.) pour récupérer sa carte d’embarquement. Cela suppose, entre autres, la dématérialisation du support papier du billet que l’on risque de perdre, d’oublier ou de se faire voler, le client peut modifier son billet par simple appel téléphonique dans les respects des conditions des tarifs. “Le lancement de ce service depuis janvier dernier a permis déjà à la compagnie de relever que 67% des clients des agences d’Air France ont adopté le billet format électronique”, ont indiqué les responsables de la compagnie précisant que le personnel sera toujours de mis au niveau des aéroports pour accompagner le passager en difficulté.L’enregistrement et l’émission de la carte d’accès à bord via Internet sont prévus dès le début mars par la compagnie qui, sur le plan tarifaire, propose des formules attractives agrémentées par des promotions dont la dernière remonte à la période des soldes en France avec des réduction de 60% sur le billet.Nabila SaÏdoun

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..