Algérie - Libye, Vers la création d’un comité bilatéral pour sécuriser les frontières

Liberte; le Mercredi 14 Mars 2012
3

À la suite de sa visite en Libye, où il a participé à la Conférence ministérielle régionale sur la sécurité des frontières, le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Daho Ould Kablia, a déclaré que l’Algérie était favorable à la création d’un comité frontalier bilatéral avec la Libye en vue d’assurer la sécurité et la surveillance de leurs frontières communes. C’est au cours d’une conférence de presse conjointe avec les représentants des pays ayant participé à cette réunion, que Daho Ould Kablia a rappelé que ce type de mécanisme liait l’Algérie avec des pays voisins, en citant notamment le Mali et le Niger. Ces deux comités frontaliers bilatéraux algéro-malien et algéro-nigérien fonctionnent bien et cette coopération a donné des résultats positifs, notamment en matière de lutte contre la criminalité, a-t-il relevé. L’Algérie veut faire la même chose avec la Libye pour la sécurisation et la surveillance de leurs frontières communes longues d’un millier de kilomètres, a ajouté le ministre, rappelant les moyens humains et matériels mobilisés par l’État algérien pour sécuriser ses frontières. Il a réitéré, d’autre part, que l’Algérie s’opposait à toute tentative visant à nuire à la sécurité et la stabilité de la Libye. Daho Ould Kablia, qui s'était entretenu en marge de la conférence avec son homologue libyen, a fait part de la disposition de l'Algérie à apporter son aide et son assistance aux nouvelles autorités libyennes. Par ailleurs, le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales a qualifié d’“extrêmement positifs” les résultats des travaux de la Conférence ministérielle régionale sur la sécurité des frontières. “Les résultats de la conférence sont extrêmement positifs dans la mesure où ils étaient préparés par des experts qui ont apporté toutes leurs compétences pour identifier les différentes menaces qui pèsent au niveau des frontières et la sécurité des pays concernés et proposé des solutions adoptées à l’issue des travaux”, a-t-il affirmé à la presse. Il a ajouté, à ce propos, que “chaque pays (de la région), dont l’Algérie, aura à cœur de les mettre en œuvre avec détermination et engagement”. Daho Ould Kablia a annoncé que le ministre libyen de l'Intérieur, Faouzi Abdelali, effectuerait une visite en Algérie “dans quelques semaines”. “Le ministre de l'Intérieur libyen effectuera une visite en Algérie dans quelques semaines pour approfondir la discussion bilatérale sur l'aide de l'Algérie dans ce domaine (de la sécurité des frontières)”, a-t-il déclaré à l'issue des travaux de la Conférence ministérielle régionale sur la sécurité des frontières. Il a souligné, en outre, que les deux pays tiendraient “régulièrement des rencontres bilatérales” pour discuter de ce sujet. À signaler que le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Daho Ould Kablia, a été reçu lundi à Tripoli par le Premier ministre libyen, Abdelrahim El-Kib. L'audience, qui s'est tenue à l'issue des travaux de la Conférence ministérielle régionale sur la sécurité des frontières, s'est déroulée en présence du directeur général de la Sûreté nationale, le général-major, Abdelghani Hamel.
M. T./Agences
Algérie - LibyeVers la création d’un comité bilatéral pour sécuriser les frontièresÀ la suite de sa visite en Libye, où il a participé à la Conférence ministérielle régionale sur la sécurité des frontières, le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Daho Ould Kablia, a déclaré que l’Algérie était favorable à la création d’un comité frontalier bilatéral avec la Libye en vue d’assurer la sécurité et la surveillance de leurs frontières communes. C’est au cours d’une conférence de presse conjointe avec les représentants des pays ayant participé à cette réunion, que Daho Ould Kablia a rappelé que ce type de mécanisme liait l’Algérie avec des pays voisins, en citant notamment le Mali et le Niger. Ces deux comités frontaliers bilatéraux algéro-malien et algéro-nigérien fonctionnent bien et cette coopération a donné des résultats positifs, notamment en matière de lutte contre la criminalité, a-t-il relevé. L’Algérie veut faire la même chose avec la Libye pour la sécurisation et la surveillance de leurs frontières communes longues d’un millier de kilomètres, a ajouté le ministre, rappelant les moyens humains et matériels mobilisés par l’État algérien pour sécuriser ses frontières. Il a réitéré, d’autre part, que l’Algérie s’opposait à toute tentative visant à nuire à la sécurité et la stabilité de la Libye. Daho Ould Kablia, qui s'était entretenu en marge de la conférence avec son homologue libyen, a fait part de la disposition de l'Algérie à apporter son aide et son assistance aux nouvelles autorités libyennes. Par ailleurs, le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales a qualifié d’“extrêmement positifs” les résultats des travaux de la Conférence ministérielle régionale sur la sécurité des frontières. “Les résultats de la conférence sont extrêmement positifs dans la mesure où ils étaient préparés par des experts qui ont apporté toutes leurs compétences pour identifier les différentes menaces qui pèsent au niveau des frontières et la sécurité des pays concernés et proposé des solutions adoptées à l’issue des travaux”, a-t-il affirmé à la presse. Il a ajouté, à ce propos, que “chaque pays (de la région), dont l’Algérie, aura à cœur de les mettre en œuvre avec détermination et engagement”. Daho Ould Kablia a annoncé que le ministre libyen de l'Intérieur, Faouzi Abdelali, effectuerait une visite en Algérie “dans quelques semaines”. “Le ministre de l'Intérieur libyen effectuera une visite en Algérie dans quelques semaines pour approfondir la discussion bilatérale sur l'aide de l'Algérie dans ce domaine (de la sécurité des frontières)”, a-t-il déclaré à l'issue des travaux de la Conférence ministérielle régionale sur la sécurité des frontières. Il a souligné, en outre, que les deux pays tiendraient “régulièrement des rencontres bilatérales” pour discuter de ce sujet. À signaler que le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Daho Ould Kablia, a été reçu lundi à Tripoli par le Premier ministre libyen, Abdelrahim El-Kib. L'audience, qui s'est tenue à l'issue des travaux de la Conférence ministérielle régionale sur la sécurité des frontières, s'est déroulée en présence du directeur général de la Sûreté nationale, le général-major, Abdelghani Hamel.                                                                                             M. T./Agences

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..