Aménagement du territoire et de l’environnement, Le ministre singapourien du Développement visite Sidi-Abdallah

Liberte; le Jeudi 25 Janvier 2007
3

Le mémorandum d’entente signé hier repose sur la coopération dans plusieurs domaines avec, entre autres, le développement durable, les villes nouvelles, l’aménagement des espaces verts et la préservation de la diversité biologique. En conférence de presse hier au siège du département de Cherif Rahmani, ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement, M. Mah Bow Tan, ministre du Développement national du Singapour, a affiché l’intention de son gouvernement de marquer leur présence en Algérie à travers l’établissement d’un partenariat économique entre nos deux pays. Une volonté qui se concrétise d’ores et déjà à travers le mémorandum signé hier avec le ministère de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement pour intervenir dans les domaines de l’aménagement du territoire, du développement durable, des villes nouvelles, de l’aménagement, des paysages, des espaces et cadres naturels, du développement des aires protégées et de la préservation de la diversité biologique. Les actions et activités de coopération dans les domaines retenus concerneront les échanges d’informations, d’expériences, de savoir-faire, de documentation, de formation (training, renforcement des capacités) et d’expertise technique, la promotion des expositions, des séminaires et autres rencontres dans les domaines précités.   “Le Singapour est un pays réduit en superficie, mais ô combien grand en connaissance qui fait sa force et sa grandeur aujourd’hui, notamment dans les domaines des TIC. C’est aussi le deuxième port au monde et l’une des meilleures industries navales. Spécialisé dans le matériel de sécurité, le Singapour occupe une place économique importante”, a déclaré Cherif Rahmani pour présenter ce pays qui s’affiche comme étant un exemple sur le plan écologique.  Accompagné de nombreux hommes d’affaires singapouriens, M. Mah Bow Tan a eu à rencontrer plusieurs ministres à commencer par celui des Affaires étrangères, suivi de ceux des Moudjahidine, de l’Habitat, de l’Investissement en plus du patronat et les SGP, ainsi que le ministre de la Ville, présents d’ailleurs lors de la rencontre d’hier. Archipel formé de l’île principale (Singapour) et d’une soixantaine de petits îlots, la République du Singapour est en effet un petit pays de 700 km2 qui a appris à optimiser chaque parcelle qu’il compte sur son territoire, ce qui lui a valu une grande expérience dans la réalisation et la gestion des villes intégrées dont il arrive même à en exporter le modèle comme c’est le cas à Londres qui a adopté le même mode de gestion et bientôt New York. C’est dire que cette “cité-État” a su tirer profit de sa faiblesse (territoire réduit) pour en faire un véritable atout économique. D’où d’ailleurs la pertinence de l’intervention des Singapouriens sur le projet de Dounia Parc et dans la réalisation de la nouvelle ville de Sidi-Abdallah.“Nous considérons l’Algérie comme un site stratégique du point de vue géographique, car elle se présente comme une porte sur l’Afrique et les autres pays arabes”, a estimé pour sa part le ministre singapourien qui a reconnu à l’Algérie de grandes potentialités économiques en plaidant pour l’émergence d’une véritable coopération, notamment entre les secteurs privés algériens et singapouriens.Nabila SaÏdoun

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..