Après ceux de Sétif, Constantine, Boughezoul et Ghardaïa, Benhamadi inaugure le Technoparc d’Ouargla

Liberte; le Samedi 3 Mars 2012
3

Lors de sa visite de travail effectuée jeudi  dans la wilaya d’Ouargla, le ministre de la Poste, des Technologies de l’information et de la communication, Moussa Benhamadi, a procédé  à l’inauguration du Technoparc qu’abrite désormais l’ex- école des PTT, à la cité Bouzid, à Béni Thour. La cérémonie a eu lieu en présence du wali, des élus et de toute la famille universitaire. Le  lancement de ce Technoparc est inscrit dans le programme quinquennal de développement 2010-2014 de l’Anpt, avec les autres  parcs régionaux d’Annaba et d’Oran. En effet, le Technoparc d’Ouargla va jouer certainement un rôle majeur  dans le renforcement des activités industrielles en prédominance dans cette région, notamment celles liées aux hydrocarbures, surtout celles relatives au domaine de la mécatronique (combinaison synergique et système de la mécanique, de l’électronique et de l’informatique) qui pourrait constituer un axe de développement d’un nouveau tissu économique régional.L’incubateur offre un hébergement aux porteurs de projets de création (idées) et garantit les moyens et toutes les prestations qui entrent dans le cadre de l’accompagnement. Ce dernier devra accueillir et accompagner les jeunes entreprises en démarrage d’activité, qui ont des difficultés à se développer sur le marché afin de renforcer significativement leur viabilité. Aussi faut-il savoir que le technoparc d’Ouargla a une vocation régionale. Il  devra proposer un environnement de travail de qualité, avec la création d’infrastructures de pointe et des incitations spécifiques aux TIC et, par conséquent, favoriser l’innovation et l’entrepreneuriat, grâce aux incubateurs qu’ils abriteront à l’hébergement des activités de grandes sociétés des TIC. En somme, les technoparcs visent la création d’un véritable écosystème dynamique de porteurs de projets et des chercheurs. Ce technoparc intègre dans son programme un incubateur qui constitue la pièce majeure de son dispositif. Cet incubateur accueillera les premiers porteurs de projets innovants dans le TIC, en utilisant les TIC et la première start-up en démarrage d’activité à partir de mars 2012, et ce, suite à l’appel de projets lancés par l’Anpt en janvier 2012. Il convient de rappeler qu’une journée portes ouvertes sur cet incubateur a été organisée le 14 janvier 2012, à l’université Kasdi-Merbah d’Ouargla, afin de sensibiliser les étudiants, les enseignants, les chercheurs et les futurs entrepreneurs à l’entrepreneuriat, pour les inciter à oser innover, entreprendre et réaliser leurs rêves d’entreprise. Cette journée a donné enfin 33 projets, dont 16 uniquement ont été retenus éligibles. À rappeler, enfin, que trois autres parcs technologiques et un incubateur ont été annoncés dernièrement par le ministre de la Poste et des TIC. Il s’agit des cyberparcs de Sétif, de Constantine et de Boughezoul et de l’incubateur de Ghardaïa.
Z. Abdelali

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..