Après le blocage de ses opérations extérieures en novembre 2002, Comment la banque a cessé ses dépôts à la Banque d’Algérie

Liberte; le Mercredi 17 Janvier 2007
3

Akli Youcef, directeur général adjoint chargé de la caisse principale, sera rappelé pour s’expliquer sur l’annexe de Hussein-Dey. Il dira que suite “à la décision de blocage des opérations de commerce extérieur, et à l’arrêt des dépôts à la Banque d’Algérie, il y avait beaucoup de versements d’argent qui rentraient à la caisse principale qui a été remplie. C’était énorme”. Il a avisé par téléphone son P-DG de la situation même si tout le monde, précisera l’inculpé, le savait à la DG. “Il m’a dit que l’agence de Hussein-Dey était sécurisée et m’a demandé de voir si cela convenait. J’ai été là-bas.” Il n’y a pas eu d’écrits en ce sens, ni de constitution d’une équipe pour l’annexe. “C’était toujours ma caisse.” L’argent n’a pas été  versé à la Banque centrale, sur instruction du P-DG. “J’ai posé la question au P-DG. Il m’a dit de les déposer à Hussein-Dey.”Akli Youcef affirme qu’il n’y a pas eu le jour du contrôle de la caisse principale de questions relatives aux suspens. Il ne s’agissait pas pour lui de “EES mais du déficit de la caisse principale”. La magistrate lui demandera pourquoi il n’a pas tiré la sonnette d’alarme, “C‘était une banque, Moi je n’étais rien qu’une caisse...”. Quant à l’argent ? Akli Youcef lui dira qu’il suppose que l’argent appartenait à RAK. Ce qui entraînera une “charge” virulente de la présidente. Celle-ci demandera à Akli Youcef “pourquoi lui percevait un salaire de 90 000, d’autres 150 000 DA, alors que RAK pouvait engager deux agents pour lui collecter l’argent disponible et le déposer directement chez lui”. Chose à laquelle le caissier principal ne pouvait absolument pas répondre, celle-ci revenant obligatoirement au P-DG lui-même.Il reviendra sur l’inspection de la caisse principale, précisant qu’il n’avait pas donné le montant de Hussein-Dey. “Pour la simple raison qu’on avait tout ramené à Chéraga.” Le montant maximum atteint au niveau de l’annexe était de 1,5 milliard de DA. Un des avocats de Akli Youcef ne manquera pas de protester face aux “appréciations” de la présidente. Me Meziane, représentant El Khalifa Bank, partie civile, lui demandera pourquoi il n’y a plus eu de dépôts de la caisse principale au compte KB de la Banque centrale après le blocage du commerce extérieur. Akli Youcef informera que cette opération s’est poursuivie pendant quelques jours jusqu’à ce qu’il ait reçu par téléphone une instruction de son P-DG “de ne plus verser d’argent à la Banque d’Algérie”. Elle a également été réitérée par “M. Baichi après la reprise d’un ou deux dépôts”. Instruction verbale de ne plus déposer de fonds à la Banque d’Algérie.S. S.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..