Après leur arrestation devant l’ENIEM d’Oued Aïssi , Tizi Ouzou : l’UGTA soutient les chômeurs et appelle au calme

Liberte; le Jeudi 8 Mars 2012
3

Alors que la police a procédé à quelques arrestations de jeunes chômeurs qui ont manifesté leur mécontentement mardi puis hier encore devant le complexe électroménager de l’Eniem à Oued Aïssi pour exiger des emplois, l’union locale UGTA de la zone industrielle Aïssat-Idir de Oued Aïssi a rendu public hier un communiqué dans lequel elle soutient les revendications des jeunes citoyens en quête de travail, tout en appelant au calme et à la retenue. En effet, c’est sous le slogan de “l’UGTA est contre la confrontation entre ceux qui travaillent et ceux qui ne travaillent pas, car elle estime que les deux subissent à un degré moindre les mêmes conditions sociales d’existence”, qu’une réunion extraordinaire a été tenue avant-hier mardi par le bureau de cette union locale élargie aux conseils syndicaux des entreprises relevant des entreprises Eniem, Leader Meuble, Orac, SNVI et Naftal implantées dans la zone industrielle afin de débattre de la situation qui prévaut au niveau de cette importante zone d’activités de la wilaya de Tizi Ouzou.Par ailleurs, les cadres syndicaux de la zone industrielle, “de par leur statut d’acteurs sociaux et de militants engagés pour la lutte contre toute forme d’insuffisance et de hogra rassurent les jeunes chômeurs de leur profond soutien et totale compréhension pour leur revendication légitime qui n’est autre que le droit à un poste de travail”. Dans le même communiqué, les syndicalistes UGTA estiment que “les tensions sociales que connaît notre wilaya, en général et notre localité en particulier, constituent la conséquence logique d’un taux de chômage galopant né d’absence d’investissement productif et créateur de richesses et surtout d’un défaut de prise en charge d’une jeunesse avide d’émancipation sociale”, de plus, l’UGTA interpelle “les pouvoirs publics à  tout mettre en œuvre pour le maintien de la stabilité sociale qui passe inévitablement par l’engagement d’un plan d’investissement, seul salut pour redonner espoir à une jeunesse condamnée au chômage à perpétuité”.Enfin, les syndicalistes UGTA concluent leur document en dénonçant “l’usage de la force d’où qu’elle vienne” et lancent un appel en direction des jeunes demandeurs d’emploi pour “faire preuve de sagesse et inscrire leur démarche dans un cadre organisé et pacifique en permettant aux travailleurs de la zone de gagner leur maigre salaire absorbé d’avance par l’inflation”.
S B

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..