Après plus de 42 ans dans Un immeuble d’Alger-centre, Un citoyen expulsé en plein hiver

Liberte; le Lundi 15 Janvier 2007
3

 La famille Doukali demeurant au 1, rue El-Moussabiline, ex-rue de La Fontaine, relevant de la circonscription d’Alger-Centre, s’est vu expulsée hier par la force publique du logement où elle réside depuis 42 ans. Ses meubles sont déposés sur le trottoir. Un spectacle désolant. Les voisins, qui ont côtoyé la victime depuis de longues années, ont tenu à lui manifester leur solidarité et se sont rendus à l’APC pour dénoncer ce qu’ils qualifient d’“injustice” à son égard. Selon les voisins, la victime occupe l’appartement d’une pièce cuisine, appartenant à sa défunte mère, femme de ménage de l’immeuble, décédée en 2000. La femme de l’expulsé, présente sur les lieux, veille sur les meubles jetés dans la rue sur ordre du procureur et exécuté par la force publique en présence d’un huissier de justice, selon les dires du voisinage, N’ayant aucun refuge, elle déclare que l’habitation en question est la propriété de son mari du moment que celui-ci, âgé de 42 ans, l’occupait avec sa mère et qu’il lui revient donc de droit. Selon elle quand bien même il doit y avoir expulsion, celle-ci n’aurait pas due être exécutée en hiver. Les voisins affirment, par ailleurs, que derrière cette expulsion, il y a le nouveau propriétaire de l’immeuble. Et ils se demandent aussi pourquoi la porte de l’habitation n’est pas été scellée et pourquoi également les clés ont été remises au président du syndic de l’immeuble.A. Khelil

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..