Bilan de la gendarmerie sur la criminalité, 50 725 personnes arrêtées

Liberte; le Mardi 6 Fevrier 2007
3

“L’année 2006 n’a pas connu une criminalité exceptionnelle ou une évolution inquiétante. Elle reste dans l’ensemble maîtrisable.” C’est la conclusion donnée hier par le colonel Farid Djerboua, chef de service Police judiciaire, lors de la conférence de presse qu’il a animée, hier, au siège du commandement de la Gendarmerie nationale.Durant l’année écoulée, 39 183 affaires ont été traitées, soit une moyenne de 107 affaires par jour ayant abouti à l’arrestation de 50 725 personnes, dont 31 267 écrouées. Des chiffres plus élevés que ceux que l’année 2005. La criminalité dominante se situe au niveau des vols, coups et blessures volontaires, menaces et association de malfaiteurs avec respectivement 6 276, 6 232, 940 et 2 512 personnes écrouées.En matière de crimes et délits viennent en tête ceux commis contre les personnes avec 8 672 personnes écrouées, suivis des crimes contre les biens (8 441 écroués). Il y a lieu de noter que l’année 2006 a tout de même connu une augmentation dans les délits et crimes par rapport à l’année précédente. Dans les atteintes aux biens, il faut distinguer quatre types d’infractions qui ont connu une hausse significative, à savoir les cambriolages, les vols de véhicules et accessoires, vol de câbles électriques et téléphoniques et vol de cheptel. Dans le volet délinquance économique et financière, 1 154 affaires ont été traitées ayant conduit à l’arrestation de 1 458 personnes, soit une augmentation de 11% par rapport à 2005.Au chapitre criminalité organisée, le trafic de stupéfiants se place en tête des affaires avec 3 066 personnes écrouées, 4 677 kg de cannabis, 7,6 kg de cocaïne et 38 923 comprimés psychotropes saisis.La contrebande, quant à elle, a connu une régression de 10% par rapport à 2005. Cette situation s’explique, selon le conférencier, par un renforcement du dispositif de surveillance aux frontières ainsi que par les effets de la loi à ce sujet. Sur 3 908 affaires constatées, 31 068 personnes ont été écrouées. Les produits saisis concernent comme dans la tradition les produits alimentaires (672 tonnes), boissons alcoolisées (8 588 bouteilles), cigarettes (493 956 cartouches), carburant (877 437 litres) et 1 055 têtes de cheptel. En matière de migration clandestine, on note une hausse par rapport à 2005. 6 178 personnes étrangères ont été arrêtées dont 1 512 écrouées.Concernant le vol de câbles électriques et téléphoniques, le colonel Djerboua dira que le phénomène prend de l’ampleur. “Il y a trop d’enjeux dans ce genre de trafic dans la mesure qu’il s’agit de produits stratégiques”, précisera-t-il.Même si les choses ne sont pas aussi simples, le conférencier explique que des solutions existent avec le temps. “Il y a nécessité de recenser et contrôler les activités de récupération des déchets ferreux et non ferreux. Il faut agir sur les causes. De même qu’un sévère contrôle des exportateurs de ces produits doit être appliqué”, déclare-t-il. En 2006, il a été enregistré le vol de 331 172 mètres et 73 348 kg de câbles électriques ainsi que 80 249 mètres et 17 696 kg de câbles téléphoniques. Dans le domaine de la fausse monnaie, on notera 236 affaires traitées ayant abouti à l’arrestation de 352 personnes. À noter que ce bilan a traité globalement différents volets sur lesquels nous reviendrons dans nos prochaines livraisons.Ali Farès

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..