Cette firme est leader mondial des équipements et gestion des réseaux Internet, 1 300 Algériens ont été formés par Cisco

Liberte; le Mercredi 17 Janvier 2007
3

En renforçant sa présence en Algérie, le groupe vise la création d’un pôle pour la région Afrique.Un séminaire sur les solutions d’innovation a été organisé hier à l’hôtel Sheraton du Club-des-Pins, Alger, à l’initiative de la firme américaine Cisco System International. Premier fournisseur mondial de solutions réseaux pour Internet, Cisco dispose du quasi-monopole mondial sur les routeurs avec des équipements indispensables au fonctionnement d'Internet faisant office de nœuds de redistribution des données.C’est donc carrément avec un géant mondial que l’Algérie est en train de développer un partenariat comme souligné par Boudjemaâ Haïchour, ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, qui a inauguré cette rencontre en rappelant, à l’occasion, l’engagement de l’Algérie dans la voie de l’ouverture et le passage vers une économie fondée sur la connaissance dont les TIC et nécessite la formation des générations actuelles et futures. D’où d’ailleurs le besoin de recourir aux services de Cisco qui a formé, jusqu’à présent, pas moins de 1 300 Algériens à travers ses 42 académies de réseaux en Algérie avec, à la clé, des CCNA à différents degré avant de passer au CCNP.“Nous sommes très satisfaits des résultats de ces académies dont nous souhaitons augmenter le nombre pour une présence plus accrue sur tout le territoire algérien”, a déclaré M. Mark de Simone, vice-président pour les opérations de Cisco au Moyen-Orient et en Afrique. Dévoilant les ambitions du groupe en Algérie, lors du point de presse tenu en marge des travaux, l’orateur a également abordé la formation des formateurs et la possibilité de créer un centre d’excellence afro-arabe en Algérie entre 2007 et 2008. Fonctionnant actuellement avec une quinzaine de personnes, les responsables de Cisco comptent renforcer leurs troupes pour atteindre la trentaine à la fin de l’année en cours et 50 pour 2008.Au chapitre des revenus, Cisco table sur 24 millions de dollars pour 2007 contre 18 obtenus l’année dernière et 50 pour 2008. Aux côtés de M. Brahim Mansour, représentant du ministère des Télécommunications, M. Adel Dahmani, directeur régional de la Tunisie et de la Libye, a fait part du saut qualitatif opéré par l’Algérie qu’il a estimé très avancée  dans le continent africain qui enregistre, quant à lui, à peine 2% en termes de pénétration d’Internet. M. de Simone, pour sa part, est revenu sur les prestations de Cisco qui propose des solutions adaptées pour chaque secteur, notamment pour ce qui est de la téléphonie, l’éducation, la santé, les transports, le secteur bancaire, celui de l’énergie, ainsi que le domaine relevant de la sécurité.Il donnera en exemple une seule et même fréquence (radio) reliant les ambulances, les pompiers et la police. Il abordera aussi la gestion logistique dans les ports, aéroports et chemins de fer. Aussi, les solutions Cisco permettent de faire face aux défis, notamment pour ce qui est de la réduction des coûts, l’augmentation de l’adaptabilité opérationnelle et l’amélioration du service.Le retard de l’Algérie dans le domaine des TIC n’est, en aucun cas, de l’avis de de Simone, un obstacle, mais plutôt une opportunité d’opter pour les meilleurs choix. Nabila SaÏdoun

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..