Concertations autour du statut particulier des travailleurs de l’éducation, Toujours pas de compromis !

Liberte; le Samedi 3 Mars 2012
3

Le département de Benbouzid et les différents syndicats du secteur n’arrivent toujours pas à accorder leurs violons sur l’amendement du statut particulier des travailleurs de l’éducation. La deuxième copie proposée par la tutelle n’a pas fait l’unanimité au milieu des partenaires sociaux. Loin d’être aussi controversée que la première, rejetée dans le fond et dans la forme, la nouvelle mouture n’a pas échappé aux critiques des syndicats, qui reprochent à la tutelle de n’y avoir pas inclus une bonne partie de leurs propositions. Contraints de ratisser large, les syndicats de l’éducation ne se contentent pas de défendre les intérêts des enseignants uniquement mais également ceux des autres corps de l’éducation. Et quand on sait qu’il y en a tellement, nous comprenons que le département de Benbouzid soit pris entre le marteau et l’enclume. Des syndicats qu’il faut ménager pour éviter la paralysie des établissements scolaires, et des partenaires qui ont leur mot à dire par rapport à certaines doléances exigées par les syndicats. La réunion de jeudi entre les deux parties, élargie à des représentants de la fonction publique, qui devait être la rencontre finale, s’est soldée par un échec. Les deux parties se sont quittées sans compromis. Un autre rendez-vous est pris pour de nouvelles concertations au courant de cette semaine afin de finaliser l’avant-projet qui sera soumis aux syndicats le 8 mars prochain.
M. B.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..