Coopération algéro-française dans la lutte contre le cancer, Nora Berra : “La santé n’est pas un problème politique”

Liberte; le Mercredi 14 Mars 2012
3

La secrétaire d’État française à la Santé a indiqué que la collaboration serait axée sur la formation du personnel et le travail d’équipe, insistant sur le fait que la lutte contre le cancer est un travail pluridisciplinaire.En visite à Alger depuis lundi, la secrétaire d'État française à la Santé, Nora Berra, veut “institutionnaliser la coopération” avec l'Algérie dans le domaine médical, en particulier pour le cancer et la greffe d’organes. Lors d’un point de presse organisé lundi en fin d’après-midi à la résidence de l’ambassade de France à Alger, Mme Berra a abordé la collaboration entre les deux pays dans deux domaines sensibles, le premier relatif au cancer et le second volet touche à la greffe d’organes.   Pour la secrétaire d’État, le système de santé algérien est “presque identique” au système français sauf qu’il “manque de compétences supplémentaires et de technologie de pointe”. “Le plan de santé présenté par les membres du ministère de la Santé est calqué sur le système français, initié par Chirac et poursuivi par Sarkozy”, a précisé la secrétaire d’État.  D’après Mme Berra, la collaboration entre les hôpitaux algériens et français existe depuis longtemps. “La coopération existe. Les hôpitaux des deux rives n’ont pas attendu notre arrivée pour travailler conjointement. Depuis 12 ans, un jumelage a été signé entre l’hôpital de Marseille et celui de Bab El-Oued”, a-t-elle rappelé.  La secrétaire d’État française a assuré que, lors de sa tournée sur le terrain, elle a rencontré “des professeurs algériens  très engagés et de grande qualité”. “L'idée est d'aller de l'avant”, selon elle, mais, ajoute-t-elle, il faut arrêter une feuille de route avant d’effectuer des actions sur le terrain. À cet effet, indique-t-elle, “nous avons sollicité la mise en place de comités mixtes pour arrêter un plan de travail”. La représentante du ministère français de la Santé a précisé que la collaboration serait axée, entre autres, sur la formation du personnel et le travail d’équipe, insistant sur le fait que la lutte contre le cancer, à l’échelle d’un pays, est un travail pluridisciplinaire. Selon elle, cette collaboration n'est pas politique, mais fondée sur des principes “scientifiques” entre les deux pays. “La coopération existe et la santé n'est pas un problème politique”, a-t-elle indiqué. Mme Berra a expliqué que “l'idée est de développer une stratégie de manière à ne pas aligner des projets les uns à côté des autres”. Concernant la greffe d’organes, Mme Berra a indiqué que “l’Algérie a la volonté d’organiser le secteur”. Pour cause, les discussions ont porté sur des questions techniques, surtout l’encouragement des dons. “En Algérie, dans 90% des cas, les familles refusent le prélèvement d’organes sur leurs défunts”, a dit la secrétaire d’État, indiquant qu’en France, le taux de refus est de 30%. Le transport du greffon, la transplantation, la formation des anesthésistes et l’approche à adopter vis-à-vis des familles des potentiels donneurs feront, également, partie de la collaboration. Mme Berra a commenté la question de la dette entre la Cnas algérienne et la Sécurité sociale française qui a fait polémique. “La question de la dette avec les hôpitaux a été abordée en janvier, lors de la visite du ministre de la Santé algérien en France, et nous avons arrêté un plan de travail entre les deux entités pour le recouvrement. Nous attendons toujours que l’Algérie fixe une date”, a-t-elle expliqué, tout en soulevant que “pour la France, la dette est estimée à 32 millions d’euros”. Au cours de son séjour, la secrétaire d'État française a eu une série  de discussions avec de hauts membres du secteur de la santé algériens et a visité le CHU de Bab El-Oued avant de s’envoler, hier, vers Oran où elle visitera le nouveau CHU construit pour la prise en charge des cancéreux.
D S

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..