Crises internationales majeures, Le SG de l’ONU écrit à Bouteflika

Liberte; le Jeudi 18 Janvier 2007
3

Le président Bouteflika a reçu un message du SG de l'ONU, M. Ban Ki-moon, dans lequel il lui fait part de sa “détermination” à faire tout ce qui est en son pouvoir pour que l'ONU “soit à la hauteur des attentes élevées que les États membres placent en elle”. “Au moment de prendre mes fonctions de secrétaire général de l'Organisation des Nations unies, je tiens à vous assurer de mon sens profond de la mission qui m'a été confiée, de mon sens du devoir et de mon dévouement”, a écrit M. Ban Ki-moon dans son message, précisant qu'il est “déterminé” à faire tout ce qui est en son pouvoir pour que l'Organisation “soit à la hauteur des attentes élevées que les États membres placent en elle”. Et d’ajouter : “Je me réjouis de travailler en étroite collaboration avec vous à cette fin.”M. Ban Ki-moon a, également, affirmé au chef de l'État que son “seul engagement sera envers l'Organisation, sa charte et ses 192 États membres”, soulignant, à cet égard, que “chacun apporte une contribution spéciale à notre effort commun. Chacun doit être entendu. Citant la conjoncture dans laquelle il a pris ses fonctions, où le monde connaît, a-t-il dit, des crises internationales majeures, du Darfour au Moyen-Orient, et a relevé d'autres défis difficiles, qu'il s'agisse de la défense des droits de l'Homme ou de la nécessité d'avancer dans la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement”. M. Ban Ki-moon a indiqué que les Nations unies “font face à un essor sans précédent des activités de maintien de la paix et à diverses exigences croissantes”. Ces exigences croissantes, sont liées, a-t-il précisé, à “la diplomatie préventive, à la consolidation de la paix et aux efforts à engager à divers stades de la gestion des conflits”. Par ailleurs, le président  Bouteflika, a reçu un message du SG sortant de l’ONU, M. Kofi Annan où il lui exprime sa “profonde gratitude” pour “le soutien” apporté par l'Algérie “dans l'exercice de (ses) fonctions”. M. Annan, qui reconnaît qu'“il reste encore beaucoup à faire” en matière de protection de l'environnement et de développement, avertit   que les OMD “pourraient ne pas être atteints d'ici à 2015” en raison, notamment, de “la persistance de conflits meurtriers dans certains pays en développement, favorisés par la prolifération des armes et la recrudescence d'activités terroristes”, note-il. À cet égard, “mon successeur, M. Ban Ki-moon, aura besoin de votre appui pour trouver des solutions aux problèmes auxquels le monde continue d'être confronté et aux défis à venir”, écrit encore M. Annan dans son message au président Bouteflika. Y. S.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..