École nationale supérieure d’agronomie, Les enseignants brandissent la menace de grève

Liberte; le Lundi 12 Mars 2012
3

L’École nationale supérieure d’agronomie (ex-INA), sise à Belfort, est en ébullition depuis plusieurs semaines déjà. Pour débattre de la situation “très critique” à laquelle fait face l’école, les enseignants ont été convoqués hier par le Syndicat des enseignants du supérieur solidaires (Sess) à une nouvelle assemblée générale au sein de l’Ensa. Selon le premier responsable du syndicat, créé il y a quelques semaines, “l’ordre du jour de cette assemblée générale est de débattre de deux principaux problèmes, à savoir la gestion autoritaire de l’école et l’affaire de notre collègue Mekliche”. Après quelques heures de débats et d’échanges de points de vue entre les enseignants, il a été décidé de laisser ouverte l’assemblée générale, de dénoncer la gestion autoritaire de l’école par la première responsable et de lancer une pétition nationale pour exiger la réintégration de l’enseignant muté. Selon Saïd Goussem, coordinateur du Sess, “A. Mekliche a fait l’objet d’une décision de mutation sans aucune indication du lieu ou de l’organisme vers lequel il a été muté. Et ceci, en raison d’un simple dysfonctionnement administratif qui a abouti à son accusation de vol, son exclusion et interdiction d’accès à l’école”. Pour ce qui est de la gestion de l’Ensa, les enseignants dénoncent “la gestion autoritaire et autoritariste de l’école”. Plusieurs griefs sont retenus contre la direction de l’Ensa : non-respect de la réglementation pour la nomination du responsable des relations extérieures, empiétement sur les prérogatives des conseils scientifique et d’administration, ainsi que des prérogatives pédagogiques des enseignants, dévalorisation des enseignants aux yeux des étudiants dans les réunions… Les enseignants, réunis hier en assemblée générale, ont lancé un ultimatum à la direction. “Nous allons attendre jusqu’au retour des vacances universitaires de printemps. Si la situation de crise n’est pas débloquée, nous déposerons un préavis de grève”, menace le coordinateur du Sess.
M. B.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..