El-Affroun, Ensemble vrai et faux…

Liberte; le Samedi 18 Juillet 2009
3

Le 15 de chaque mois, le bureau de poste d’El-Affroun est comble (archicomble, serait plus juste). C’est le jour du paiement des pensions des moudjahidine et ayants droit. Parmi cette masse, des personnes âgées et d’autres beaucoup moins. Certains avaient 13-14 ans du temps de leurs “hauts faits d’armes” qu’ils n’ont jamais accomplis, pour ceux qui les connaissent bien et qui les retrouvent, chaque mois, avec eux, dans la même file d’attente. En 1962, la liste des moudjahidine était courte. Depuis, elle s’est allongée à voir les queues interminables devantles guichets de paiement de la poste.

Categorie(s): radar

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..