Élections législatives du 10 mai , Pour Alain Juppé, les islamistes sont « des gens avec qui on peut parler »

Liberte; le Lundi 5 Mars 2012
3

Dans une longue interview publiée ce lundi après midi sur le site de la revue Jeune Afrique, le ministre des affaires étrangères français, Alain Juppé, s'est étalé sur la "vision" de son pays concernant les prochains "rendez vous" de l’Algérie. Ainsi, à propos des élections législatives de mai prochain, il affirme que « s'il y a des élections libres » il n y a aucune raison pour que la France critique les résultats même si les islamistes gagnent. Pour cela il donne l’exemple des autres pays du Maghreb «Quand le président du Conseil national de transition [CNT] libyen, Mustapha Abdeljalil, se qualifie lui-même d'islamiste modéré, quand je lis dans le programme d'Ennahdha en Tunisie des principes qui nous conviennent en matière de respect des droits et d'alternance, quand je vois comment se comporte le Parti de la justice et du développement (PJD) au Maroc, je me dis que nous avons affaire là à des gens avec qui on peut parler ». Il ajoutera également que  « « notre ligne de conduite est claire : confiance et vigilance. Confiance, car les élections qui ont porté ces forces au pouvoir ont été démocratiques ; vigilance, car il existe des lignes rouges à ne pas franchir ». Une ligne rouge qu’il  définira par « le refus de la démocratie et de la règle de l'alternance, c'est la non-renonciation à la violence, c'est l'atteinte aux droits de l'homme et de la femme, aux droits des minorités ». Il n’omettra pas néanmoins, à propos des salafistes, de préciser que « nous avons les plus grands doutes les concernant ».
La commémoration du cinquantième anniversaire de l’indépendance de l’Algérie a également été abordée par le ministre français. L’auteur du « souhait » quelles se déroulent dans « un esprit de modération » affirme qu’il n’a pas à rectifier son message. Mieux encore, il s’appuie sur une discussion qu'il aurait eu avec Abdelazziz Bouteflika. Le président lui aurait confié que « je suis d'accord avec vous(...) pour que nous abordions vous et nous cette commémoration dans un esprit de modération.».
S.K

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..