Elle a animé hier un meeting à Bouira , Louisa Hanoune doute de la régularité des élections

Liberte; le Mercredi 7 Mars 2012
3

“Les élections législatives du 10 mai prochain constituent un virage décisif dans l’histoire de l’Algérie. Si on le rate, c’est l’abîme”, a averti, hier, Louisa Hanoune, lors d’un meeting animé à Lakhdaria.Durant près de 45 minutes, la porte-parole du PT a développé la vision de son parti sur l’avenir du pays ainsi que les derniers évènements qu’a connus le monde arabe.Pour Mme Hanoune, son parti a pris la décision de participer pour relever le défi des résultats d’un côté, et de l’autre celui d’être toujours aux côtés des citoyens. “Nous tenons à être présents lors de ces législatives car c’est l’avenir de l’Algérie”, a-t-elle dit, appelant à un vote massif des citoyens le 10 mai.D’autant, ajoute-t-elle, il en découlera la commission qui sera chargée de la rédaction de la prochaine Constitution du pays. Parlant de la transparence et des garanties, louisa Hanoune est sceptique. Elle a critiqué les préparatifs du déroulement du scrutin.Pour elle, malgré les garanties du Président, elles ne sont pas suffisantes pour que ces élections ne soient pas entachées d’irrégularités. Abordant le sujet des dernières révisions du corps électoral au Sud ayant touché le corps de l’ANP, elle demande leur annulation pure et simple. “Nous demandons l’ouverture d’une enquête qui sera menée par une commission de la Présidence, car elle touche à la crédibilité des élections”, juge la porte-parole du PT qui souhaite une grande réforme pour assainir le champ politique et faire barrage aux hommes de la “chkara” qui achètent les voix des pauvres malheureux et se font une immunité en profitant des misères des honnêtes citoyens. “Il faut revoir le statut du député, ses privilèges ainsi que les critères de candidature”, recommande Louisa Hanoune. Au sujet de la politique extérieure, Mme Hanoune soutient les positions de l’Algérie qui refuse toute ingérence étrangère et l’installation des bases militaires US dans le Sahel.Analysant la situation des pays arabes ayant connu des mouvements tels que la Libye, la Tunisie, l’Égypte, “ils rentrent dans le cadre de la politique américaine. Il suffit de voir ce qui se passe dans ces pays qui ont vu l’émergence de la mouvance islamique soutenue par les États-Unis”.
A. D

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..