Elle commence à émettre le 23 février prochain, Nesma TV mise sur la Star Ac maghrébine

Liberte; le Mercredi 31 Janvier 2007
3

 C’est officiel, le 23 février 2007 sera la date du lancement de la première chaîne de télévision maghrébine, qui émettra depuis Paris. Baptisée Nesma TV, la nouvelle venue dans le paysage audiovisuel maghrébin est une chaîne généraliste de divertissement.“Nesma, dont les premiers essais techniques ont commencé le 7 novembre 2006, couvrira l’ensemble des pays du Maghreb et émettra en premier lieu sur Arabsat 4 et Nilsat 102 à partir du 23 février prochain. En deuxième temps, la chaîne sera présente sur Hotbird”, expliquera Nabil Karoui à la faveur de la première conférence relative au lancement de la chaîne tenue hier à l’hôtel Sheraton Club-des-Pins.En présence d’une pléiade d’artistes algériens, notamment le très populaire Baâziz et le maître du chaâbi Chaou Abdelkader, le boss de Karoui&Karoui World soulignera l’importance de la chaîne que lance son groupe pour les 80 millions de Maghrébins. “C’est une chaîne exclusivement maghrébine qui a pour ambition de répondre aux besoins de tous les Maghrébins en matière de divertissement. Les premières minutes de Nesma seront aussi celles du premier prime time de la Star Académie Maghreb”. Et il faut dire que le choix du programme de lancement de la chaîne n’est pas du tout fortuit, dans la mesure où c’est un direct qui, d’une part, traduira la maîtrise technique des initiateurs de la télévision maghrébine et, d’autre part, un programme de télé-réalité qui a suscité une vive polémique dans le monde arabe, particulièrement en Algérie. Chose qui n’a pas échappé aux hommes de l’advertising, entertainement, interactive, music, outdoor, production que sont les frères tunisiens qui offrent au téléspectateur maghrébin une chaîne à la dimension de sa culture, tout en respectant ses us et ses traditions. “La Star Académie arabe a fait l’objet d’une grande polémique, mais ce que nous proposons aujourd’hui, c’est une formule familiale qui respecte les mœurs et les traditions de tous les foyers maghrébins”, précisera Nabil Karoui.Et pour ce faire, la Star Ac maghrébine sera un espace d’apprentissage, de la musique et du chant où les élèves partageront les salles de cours et autres, mais pas les dortoirs dans la mesure où les 14 candidats, 7 filles et 7 garçons, seront séparés. “Nous avons également pris en considération les tenues vestimentaires et les comportements des candidats, certains comportements ne sont pas admis”, poursuit le conférencier.La quinzième version du programme de télé-réalité le plus suivi dans le monde sera transmise à partir d’une maison (dar) de 3 000 m2, située dans la banlieue sud de Tunis, et accueillera les quatorze candidats sélectionnés sur les onze mille postulants ayant participé aux élémentaires.3 Algériens, 3 Tunisiens, 2 Libyens, 3 Marocains et 3 Maghrébins d’Europe constituent l’ensemble des élèves de la Star Académie Maghreb, qui auront à suivre, quatorze semaines durant, le règlement très strict de la Tunisienne Fatma Khadidja Lemkecher, directrice de l’académie, et à fréquenter les cours de théâtre de l’Algérien Hichem Mesbah. Pour son lancement, le programme couvrira 7 h30 minutes dès 18 heures de diffusion de Nesma TV et ce, durant les quatre premiers mois de la chaîne et sera sous la direction de Endemol France. Abordant les projets de son groupe, Nabil Karoui annoncera le lancement d’un label musique qui œuvrera pour la promotion de la chanson maghrébine dans le monde. Un projet qui commence à prendre forme, à voir le nombre de chanteurs, représentant les différents genres, qui ont rehaussé de leur présence le point de presse.Questionné sur l’arrêt de diffusion de l’émission Akhir Kalima, Nabil Karoui précisera que la décision est venue de la direction de l’Entreprise nationale de télévision qui a refusé d’accorder un contrat longue durée au producteur de l’émission, tout en exigeant l’installation d’un studio de production en Algérie. “Notre contrat avec l’ENTV stipulait que l’émission devait être produite en Algérie au bout d’une année. Chose que nous étions disposés à faire ; la preuve, c’est que nous avons acquis un terrain pour construire le studio. Un investissement de pas moins de 7 millions de dollars. Alors, afin de rentabiliser ce placement, nous avons demandé un contrat de longue durée qui nous a été malheureusement refusé par l’ENTV.”Et en attendant que d’autres formules entre la chaîne nationale de télévision et le producteur tunisien voient le jour pour faire profiter le téléspectateur d’émissions aussi réussies, Nesma TV se propose comme une chaîne de divertissement dans la pure tradition régionale. Une carte postale pour un Maghreb ouvert sur sa culture. Bon vent pour la télévision de tous les Maghrébins, pour les candidats de la Star Ac et tous les artistes maghrébins qui n’auront pas à adopter des dialectes autres que les leurs pour percer.Wahiba Labreche

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..