Escroquerie, meurtre et immigration clandestine, Un faux officier de l’armée sous les verrous

Liberte; le Jeudi 15 Fevrier 2007
3

Un citoyen, qui se fait passer pour un officier de l’Armée nationale populaire (ANP) pour escroquer des gens, vient d’être arrêté par le groupement de la gendarmerie de Dar El-Beïda, à Alger. Le commandant du groupement a communiqué, en plus, les comptes rendus de deux autres affaires menées par ses éléments.  L’escroc, avant d’être appréhendé, a fait l’objet de rumeurs qui sont parvenues aux services de la gendarmerie. Voici sa méthode : il prétend être “un gradé de l’armée” et propose à ses victimes divers services : obtention d’une carte jaune, promesse d’un emploi dans des sociétés nationales, signature de contrats d’exclusivité avec des structures de l’État… ceci, en contre-partie de pots-de-vin “virtuels”. Après avoir activé dans plusieurs wilayas, à savoir Alger, Oran, Relizane, Chlef et Blida, l’individu a été arrêté à Dergana samedi dernier. Longuement interrogé, il a avoué les faits et a été présenté, hier, devant le procureur général près le tribunal d’El-Harrach puis mis en détention préventive. Il est inculpé d’escroquerie, usurpation d’identité, faux et usage de faux, et incitation à la débauche, en découvrant dans son téléphone portable des images et vidéos de ses partenaires sexuelles, des victimes qu’il faisait chanter. La deuxième affaire présentée concerne la découverte d’un cadavre, dans une exploitation agricole, caché au milieu des roseaux. Après enquête et mobilisation de la Police scientifique, les gendarmes, aidés de chiens, ont pu arrêter deux des assassins dont un mineur qui dénoncera la complicité de deux autres personnes dont il ne dévoilera pas l’identité. L’enquête se poursuit et des informateurs extérieurs permettront l’arrestation du reste du groupe, un homme et une femme, pris sur le point de quitter la ville. Il s’agissait, en fait, d’une prostituée qui fréquentait ces hommes. Mais, le soir du meurtre, une situation de désaccord se transforme en une bagarre fatale pour l’un d’entre eux. Selon la gendarmerie, le crime est le résultat de prise d’alcool et de drogue. Ils ont été présentés, hier, devant le procureur général près le tribunal d’El-Harrach et ont été mis en prison pour homicide volontaire. La troisième affaire a été menée par la section de recherche du groupement d’Alger. Elle a permis l’arrestation d’un immigré clandestin d’origine subsaharienne. L’individu tentait de vendre un métal de couleur jaune qu’il faisait passer pour de l’or, et à un prix qui éveilla les soupçons d’un bijoutier. Ce dernier a contacté les services de la gendarmerie et a aidé à tendre un piège au suspect. Arrêté en situation de flagrant délit, il a été présenté, hier, devant le procureur général près le tribunal d’El-Harrach et mis en détention préventive pour tentative d’escroquerie et immigration clandestine. Il sera extradé vers son pays après avoir écopé sa peine.Amina Hadjiat

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..