Grands groupes industriels, Examen prochain des plans d'action

Liberte; le Mercredi 1 Juillet 2015
111278

Les dirigeants des 12 nouveaux groupes publics industriels présenteront leurs plans d'action au ministère de l'Industrie et des mines dans les tous prochains jours, a indiqué, mardi à Alger, le ministre de ce secteur, Abdessalam Bouchouareb.
Lors de ces auditions, les managers de ces groupes issus de la dernière restructuration du secteur public marchand  industriel, vont présenter leurs stratégies et leurs plans d'action qu'ils devront mettre en œuvre une fois avalisés, a déclaré le ministre à la presse en marge de la cérémonie de signature d'une convention de partenariat entre le Groupe industriel des ciments d'Algérie (Gica) et le ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique. “À la fin de ce cycle d'auditions, nous allons sortir avec des plans d'action concrets et une matrice d'exécution bien précise”, a avancé M. Bouchouareb ajoutant que le groupe mécanique sera le premier à être auditionné.
Une fois finalisés, ces plans doivent être présentés au Conseil des participations de l'État (CPE) pour adoption avant leur mise en œuvre. Le ministre a rappelé que la réorganisation du secteur public marchand industriel avait été dictée par la nécessité de donner une nouvelle impulsion au secteur, considérant que l'ancien schéma d'organisation du secteur public industriel ne permettait pas la flexibilité dans la gestion des entreprises publiques.
À rappeler que l'État a procédé, en février dernier, à la création de douze nouveaux groupes industriels dans le cadre de la réorganisation du secteur public marchand industriel.
Ces entités, issues de 14 Sociétés de gestion des participations de l'État (SGP), se composent de sept 7 groupes nouvellement créés et cinq 5 autres déjà existants. Les 7 nouveaux groupes portent sur les filières, respectivement, de l'agro-industrie, des industries chimiques, des équipements électriques, électrodomestiques et électroniques, des industries locales, de la mécanique, des industries métallurgiques et sidérurgiques et des textiles et cuirs.
Quant aux 5 groupes déjà existants, il s'agit de la Société nationale des véhicules industriels (SNVI), du Groupe industriel des ciments d'Algérie (Gica), du groupe pharmaceutique Saidal, de la Société nationale des tabacs et allumettes (SNTA) et du groupe minier Manadjim Aldjazaïr (Manal).
Poursuivant sa déclaration à la presse, le ministre a indiqué que l'Algérie allait utiliser le bourbier pétrolier pour la production de certains ciments spéciaux qui sont, jusque-là, importés, et ce, avec la contribution du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

APS

Categorie(s): actualité

Auteur(s): APS

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..