HHC l’a annoncé en conférence de presse, 20 productions sélectionnées pour le Fennec d’or

Liberte; le Mardi 13 Fevrier 2007
3

La quatrième nuit du Fennec d’or, primant les meilleures productions télévisuelles de fiction (feuilletons, sitcoms, séries humoristiques et téléfilms) pour l’année 2006, se déroulera le 22 février prochain au théâtre national Mahieddine-Bachtarzi. Cette nouvelle édition mettra en compétition vingt productions dont deux tunisiennes. C’est ce qu’a annoncé Hamraoui Habib Chawki, président de la Fondation Fennec d’Or et directeur général de l’ENTV, à la faveur d’une conférence de presse animée hier après-midi à l’hôtel El-Djazaïr. Mettant l’accent sur l’importance de la manifestation pour la production audiovisuelle algérienne, le président de la fondation précisera que cette édition s’inscrit dans le cadre de la grande manifestation “Alger capitale de la culture arabe”. “La nuit du Fennec d’or constitue un des moments forts de la production télévisuelle, dans la mesure où elle nous permet de faire le bilan d’une année de travail. C’est une soirée particulière pour récompenser et mettre en avant les efforts de tous les artistes, réalisateurs et comédiens”. Ainsi, la 4e édition aura pour particularité d’être accompagnée par plusieurs manifestations culturelles et artistiques qui s’étaleront du 19 au 23 février, dont un concert, la veille de la grande soirée, lequel sera animé par le roi de la chanson raï, Khaled, et la chanteuse libanaise, Diana Haddad qui, espérons-le, sera au rendez-vous. Hamraoui Habib Chawki annoncera qu’une centaine d’invités du monde arabe rehaussera la soirée, sans pour autant les citer nommément. “Nous avons eu l’accord de principe, mais il faut attendre la confirmation”, poursuit HHC. Abordant les défaillances qu’ont connues les précédentes éditions, le conférencier déclinera toute responsabilité quant aux insuffisances enregistrées au niveau de la formation. “Je ne suis pas responsable des ordures qui entourent le TNA, comme je ne suis pas responsable des insuffisances au niveau de la formation des techniciens. Si ailleurs, chaque opérateur économique met 5 $ par client pour la publicité, j’invite les nôtres à investir 1 $”, dira Hamraoui. Doté d’une enveloppe variant entre 100 000 et 500 000 DA, le prix du Fennec d’or récompense différentes catégories de la production audiovisuelle : meilleur scénario, la meilleure interprétation féminine et masculine, le son, le tournage, le montage, la lumière et un prix spécial du jury. Un jury, présidé par Inaam Bayoudh et composé de Sid-Ahmed Sedjane (réalisateur), Mustapha Filali (réalisateur), Djamel Eddine Ben Saber (metteur en scène), Hafsa Zinai Koudil (réalisatrice), Abdelhalim Zribi, comédien, Natalie Bunbadji, professeur de musique, Ammar Mohcen comédien et Djamel Eddine Hazorli, animateur et réalisateur à la radio, procédera à l’évaluation des travaux en compétition. La grande manifestation sera précédée par l’organisation du Fennec d’argent, qui sera organisée le 19 février à l’hôtel Sheraton, et récompensera des courts métrages de jeunes réalisateurs. Sous l’intitulé “La production télévisuelle arabe”, un forum sera organisé le 20 février et s’articulera sur différents thèmes notamment les nouvelles technologies et la production audiovisuelle arabe, la mondialisation, la production et la problématique de la programmation.Wahiba Labreche

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..