Il remet en cause les accusations contre la gestion du projet, Autoroute Est-Ouest : les mises au point de Ghoul

Liberte; le Dimanche 11 Mars 2012
3

Amar Ghoul, qui était l’invité hier de la Chaîne1 de la radio, persiste et signe : le projet dit du siècle est, de l’avis des experts, l’un des plus difficiles dans le monde compte tenu de la nature du terrain et du relief des régions traversées. Son intervention s’est voulue une mise au point face à tout ce qui a été dit à ce sujet. Non seulement il assure que l’enveloppe de 750 milliards de dinars (11 milliards de dollars n’a connu aucun surcoût), mais il annonce que le prix du kilomètre (8 millions de dollars) reste de loin le moins cher par rapport aux prix pratiqués en Europe qui peuvent atteindre 100 millions de dollars. La raison de cette différence importante dans les prix est, selon le ministre, liée à un certain nombre de facteurs comme le coût de la main-d’œuvre, les prix relativement bas des matériaux de construction, la proximité des stations d’extraction avec l’autoroute. Ceci étant, le ministre reconnaît l’existence de quelques imperfections notamment sur le tronçon Lakhdaria-Bouira (100 km) dont la mise à niveau se fera dans le courant de cette année. Un autre tronçon de 40 km ayant connu également des difficultés entre Constantine et Skikda sera, de l’avis du ministre, achevé cet été. Dans la foulée, M. Ghoul revient sur le respect de la cadence des réalisations informant que 51 entreprises ont été sanctionnées en raison des retards dans les délais de réalisation. Levant les équivoques, il a toutefois précisé que le contrat liant son secteur à la société japonaise Cojaal concernée par un tronçon de l’Est n’avait jamais été résilié. Cependant, le ministre des TP est tout fier de rappeler que ce mégaprojet est une très bonne expérience pour l’Algérie dans la mesure où il a permis de relever en quantité et en qualité les compétences algériennes. “Nous avons entamé le projet avec une trentaine d’ingénieurs, actuellement nous en comptons 5 000 sans parler de la création de plus de 200 000 emplois. Aujourd’hui, le secteur des TP est en mesure de prendre en charge n’importe quel projet d’envergure, comme celui des Hauts-Plateaux, du Sud et toutes les autoroutes du pays. Plus de 500 000 km sont à la charge de notre secteur avec une main-d’œuvre et des compétences purement algériennes”, dira-t-il. Concernant la capitale, le ministre a fait savoir que le dernier Conseil des ministres a approuvé deux grands projets dont le premier concerne le réaménagement du littoral de Bab El-Oued, qui verra la réalisation d’esplanades entre Ferhani et El-Kettani. Le second concerne le réaménagement de la côte entre le Jardin d’Essais d’El-Hamma et l’embouchure d’oued El-Harrach en passant par les quartiers de Belcourt et d’Hussein-Dey avec la création d’espaces verts, d’aires de jeux et de sport. D’autres projets sont inscrits au même registre comme le futur port de plaisance de Raïs-Hamidou, semblable à celui d’El-Djamila (La Madrague). Il est aussi question pour décongestionner la capitale, de la réalisation d’évitements devant contourner El-Achour et Draria, une trémie à Addis-Abeba reliant ce carrefour à Ben Aknoun, Kouba et Saoula. Au niveau national, 2012 verra le lancement de plusieurs projets devant relier Jijel à Sétif, Tizi Ouzou à Bouira par Aomar et Tipasa à Chlef. En matière de maintenance des RN et autoroutes, le secteur dépense environ 10 milliards de dinars par an. Dans le même sillage, le ministre a annoncé le lancement du projet non moins important devant relier toutes les wilayas des Hauts-Plateaux d’une distance de 1 300 km. Il faut savoir, à ce sujet, que les études sont terminées, le budget débloqué, la libération des emprises faites. Pour respecter les délais de réalisation, il est prévu de fractionner ce projet. Le ministre a, enfin, tenu à rappeler que contrairement à ce qui se dit, “nous ne sommes pas en retard dans la réalisation de la partie nous reliant à nos voisins de l’Est et de l’Ouest. Nous sommes en avance par rapport aux Tunisiens et aux Marocains. Et notre réalisation est bien meilleure”.
A F

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..