ILS SONT PROMUS AU GRADE SUPÉRIEUR, Benali et Bousteïla, généraux de corps d’armée

Liberte; le Lundi 6 Juillet 2015
111344

Les généraux-majors Benali Benali, chef de la Ve Région militaire (Constantine), et Ahmed Bousteïla, commandant de la Gendarmerie nationale, ont été promus, hier, au grade de général de corps d’armée. Un grade suprême de l’Armée nationale populaire (ANP) déjà attribué au défunt chef d’état-major de l’ANP, Mohamed Lamari, au patron du renseignement, Mohamed Mediène, dit Toufik, au défunt et ex-patron de la Gendarmerie nationale, Ben Abbès Ghezaïel et, enfin, au vice-ministre de la Défense nationale, le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd-Salah. Selon notre source, la cérémonie s’est déroulée à la présidence de la République, du fait que ce grade, le plus haut de la hiérarchie militaire, est décerné par le chef de l’État, Abdelaziz Bouteflika, et la nomination de ces deux personnalités militaires interviendra après la signature du décret présidentiel. Pour rappel, Benali-Benali a été nommé, en 2005, chef de la Ve Région militaire par Bouteflika alors que Bousteïla est à la tête de la Gendarmerie nationale  depuis l’année 2000. Cette distinction permettra, du coup, à Benali et à Bousteïla de figurer dans la nouvelle architecture de l’état-major dirigé par Bouteflika, ministre de la Défense nationale et chef suprême des forces armées algériennes. Aussi, cette cérémonie intervient trois jours après celle présidée par Gaïd-Salah au siège du ministère de la Défense nationale où il a été procédé à la promotion de généraux au grade de général-major et de colonels au grade de général. La veille, des généraux, dont certains venaient de consommer leur première année de promotion, ont également été mis à la retraite, et ce, aux côtés de plusieurs officiers supérieurs (colonels et commandants), eux aussi admis à la retraite d’office. En revanche, on apprend qu’un important mouvement de mutations a touché plusieurs généraux et chefs de régions militaires et de commandements régionaux de la Gendarmerie nationale, comme il a été procédé à la nomination de plusieurs colonels aux postes, autrefois, dirigés par des généraux, notamment à Béchar et à Ghardaïa.

F. B.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Farid BELGACEM

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..