L'amendement du statut particulier des travailleurs de l'éducation piétine , Éducation : des syndicats aiguisent leurs armes

Liberte; le Mercredi 14 Mars 2012
3

Les concertations autour de l'amendement du statut particulier des travailleurs de l'éducation nationale se poursuivent aujourd'hui entre la tutelle, les syndicats du secteur, les représentants de la Fonction publique et ceux du département des Finances.“Ces rounds de négociations, qui n'en finissent pas, inquiètent, certes, la famille de l'éducation nationale, mais c'est le souci de bien faire les choses qui les motive”, tient à rassurer le secrétaire national du SNTE. Et de souligner : “Les travaux de la première réunion, où le département des Finances a brillé par son absence alors que de son côté la Fonction publique a fait du bon travail, ont buté sur certaines revendications relatives à la classification, la promotion et l'intégration.”Selon Aït Hammouda, les représentants de la Fonction publique ont pris le temps d'examiner les propositions des différents syndicats avec leurs responsables pour nous donner aujourd'hui une première vision de ce qui peut être accepté facilement et ce qui risque d'être rejeté. “Ce n'est pas encore gagné mais on s'y attelle toujours pour satisfaire la majorité des travailleurs de l'éducation.” L'inquiétude et la crainte de ne pas voir aboutir le combat sont exprimées par le Cnapest et l'Unpef qui aiguisent déjà leurs armes. Le Cnapest, qui rappelle le maintien de ses revendications, estime que le fait que “la tutelle ait approuvé toutes les propositions telles qu'elles ont été formulées par les syndicats, dans leur état brut sans aucun examen et étude, signifie et cache le rejet de toutes ces propositions. Nous doutons que ce dossier aboutisse”, note le communiqué du syndicat.Ce dernier ne compte pas rester les bras croisés et prépare déjà une éventuelle riposte. L'appel est lancé, en effet, pour la tenue de conseils de wilaya en prévision du conseil national qui aura lieu au courant de la deuxième semaine des vacances scolaires. Même position du côté de l'Unpef qui insiste sur “son refus catégorique d'approuver un statut qui ne réponde pas aux attentes des travailleurs de l'éducation nationale”.Pour l'Unpef, “il n y a pas eu de négociations visant la finalisation de l'avant-projet lors de la rencontre de lundi, même si le débat a été très fructueux pour les syndicats qui ont montré leur disposition à unifier leurs visions”. Prenant les devants, l'Unpef prévoit, de son côté, de réunir son bureau national samedi prochain et de convoquer la session du conseil national avant la fin du mois en cours.
M. B.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..