L’ex-président tunisien Moncef Marzouki était à son bord, Un navire de la “Flottille de la liberté III” arraisonné par Israël

Liberte; le Mardi 30 Juin 2015
111282

Israël a, une nouvelle fois, intercepté un bateau de la “Fottille de la liberté III” avec, à son bord, 47 activistes de différentes nationalités, dont  l’ancien président tunisien, Moncef Merzouki, et deux Algériens, qui acheminaient des aides humanitaires aux populations de Gaza, victimes d’un blocus israélien. Trois navires de guerre israéliens ont intercepté à l’aube le “Marianne”, faisant partie de cette flottille, dans les eaux internationales, alors qu’il naviguait à environ 100 milles nautiques de la côte de Gaza. Ce navire battant pavillon suédois, qui faisait partie d’un convoi de quatre navires, avait à son bord 18 activistes, notamment l’ex-président tunisien et militant des droits de l’Homme, Moncef Marzouki, et un membre du Parlement israélien, l’homme politique palestinien Bassel Ghattas, ainsi que des journalistes, dont deux d’Al-Jazeera. Ils ont été arrêtés et dirigés vers le port israélien d’Ashdod. Les trois autres navires de la “Flottille de la liberté III” sont, eux, retournés vers des ports grecs. Sitôt la nouvelle connue, un élan de solidarité internationale s’est tissé autour de la “Flottille de liberté III”, en appelant l’ONU et les gouvernements des pays dont ils sont originaires à agir en vue de la libération des activistes retenus en Israël.
En Algérie, le Mouvement pour la société de la paix (MSP) a appelé, hier, dans un communiqué signé par son président Abderrazak Makri, à prendre des mesures et des dispositions juridiques internationales afin de protéger la flotte et de lui permettre de poursuivre son chemin vers Gaza, ainsi que pour la protection des passagers de toute agression ou arrestation.
Le président du MSP a surtout interpellé le gouvernement algérien, en raison de la présence d’un citoyen, membre de l'Assemblée populaire nationale, dans l'un des navires qui
a décidé de contribuer à briser le siège injuste sur Gaza.
Deux Algériens, en effet, figurent dans la liste des passagers du navire “Vittorio” arborant le drapeau grec. Il s’agit d’un parlementaire du msp, Nasser Hamdadouche, et d’un journaliste, Abdelatif Belkaim, d’Echourouk TV. Réagissant à cet acte de piraterie, la coalition de la “Flottille de la liberté III” a affirmé qu’elle n’avait “aucune raison de penser que la saisie du ‘Marianne’ se soit passée ‘sans histoire’”, en rappelant un incident de ce genre, qui s’est déroulé en 2012, où les activistes sur le bateau avaient fait l’objet d’attaques au Taser et ont été frappés à coups de matraque. Et en rappelant qu’en 2010, dix passagers du “Mavi Maramara” ont été assassinés par la marine israélienne lors d’une opération similaire dans les eaux internationales.

A R.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Amar R

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..