La compagnie veut se constituer en groupe, Air Algérie affiche sa bonne santé financière

Liberte; le Mardi 16 Janvier 2007
3

Généralisation de l’enregistrement automatique, billet électronique, programme de fidélisation, réservation, vente et paiement sécurisés sur Internet, gestion des recettes des vols, automatisation des recettes commerciales, autant de nouveautés prévues pour 2007.Fin d’année plutôt réjouissante pour la compagnie aérienne nationale qui a tenu le 27 décembre dernier son assemblée générale. En substance, il en ressort l’augmentation de son capital social par incorporation des réserves de 29 000 000 000 DA à 37 000 000 000 DA. L’information rendue publique, hier, par voie de presse parle aussi de la “majoration de la valeur nominale de l’action, la mise en application des résolutions déjà précitées, des formalités de publicité légales et réglementaires ainsi que deux autres points divers”. L’AG tenue au siège même de la compagnie a adopté, par ailleurs, d’autres résolutions concernant, entre autres, l’approbation des comptes de l’exercice 2005, la répartition des résultats, l’assainissement des soldes anciens des comptes de créance et de dette etc. Pour l’exercice 2005-2006, le bénéfice brut, hors subvention, au 1er semestre 2005 (30 juin) était de l’ordre de moins de 600 millions de DA. L’amélioration remarquée, une année après jour pour jour, a atteint 2 000 millions de DA de bénéfice brut, hors subvention comme présenté devant le ministre des Finances, celui des Participations et de la Promotion de l’investissement, le P-DG de la BNA, le représentant des travailleurs, le P-DG d’Air Algérie sous la houlette de Maghlaoui, ministre des Transports et président de l’AG. Chiffres à l’appui contenus dans un document, qui ont sanctionné cette rencontre, viennent ainsi conforter les propos récents de Maghlaoui qui a toujours rassuré concernant la santé financière du pavillon national la qualifiant de prospère. “L’entreprise présente des agrégats financiers au vert et affiche une bonne autonomie financière avec l’effort de remboursement de sa dette d’investissement contractée auprès du Trésor, de la BNA, des institutions financières et du grand public”, avance le document en question. Loin d’être parfaite, Air Algérie affiche des résultats plus qu’éloquents avec un chiffre d’Affaires (CA) de 48 000 millions de DA (prévision de clôture de l’exercice 2006). Un montant non négligeable dans un contexte d’ouverture où la concurrence se fait de plus rude. Raison pour laquelle, le pavillon national s’attelle à mettre tous les atouts de son côté en recourant à une restructuration à même de lui assurer la performance. Sa flotte étant désormais renouvelée (34 appareils avec une totale flotte vive de 25 appareils), Air Algérie dispose aussi d’une base de maintenance totalement achevée. Un aspect qui améliore sensiblement ses prestations puisque 20% des causes des retards son imputés aux problèmes liés à la maintenance. La compagnie nationale compte aussi, pour 2007, poursuivre sa mise au standard en se dotant des outils de gestion de pointe utilisées dans le secteur du transport aérien. Il s’agit, en outre, de l’automatisation des recettes commerciales, la gestion des recettes de vols, le lancement du programme de fidélisation de sa clientèle, la réservation, vente et paiement sécurisés par Internet, le billet électronique (ticket) et la généralisation de l’enregistrement automatique. Air Algérie, qui a transporté au 31 décembre 2005 environ trois millions de passagers payants, compte également, entamer les processus de certification requis rappelant, à ce propos, que la compagnie dispose déjà de la certification EASA-PAR 145 relative à l’activité de maintenance aéronautique sur la flotte B 737-NG. 2007, année charnière, verra aussi la mise en œuvre du programme de filialisation en vue de la création du Groupe Air Algérie. Autrement une société mère avec six filiales, à savoir filiale domestique, lignes internationales, Catering (restauration et hôtellerie), Cargo, Handling-Tour Operation (assistance) et la maintenance.Un tournant décisif pour la compagnie vouée, tôt tard, à l’ouverture de son capital et dont la mise en œuvre va bon train. En attendant, Air Algérie garde l’exclusivité sur les lignes domestiques, du moins jusqu’au 2009…Nabila Saïdoun

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..