Le collectif citoyen lance un appel à contribution, Nabni rêve de l’Algérie 2030

Liberte; le Lundi 6 Juillet 2015
111339

Le collectif Nabni (Notre Algérie bâtie sur de nouvelles idées) lance un nouveau projet participatif baptisé l'“Algérie rêvée” à 2030. “L’objectif du chantier “Algérie rêvée” comporte plusieurs activités : un sondage, des rencontres-débats, des projets créatifs… Il sera clôturé par la publication d’un texte qui résume l’essentiel des idées débattues”, explique le collectif dans un communiqué.
Dans la présentation du projet, le collectif relève que l’image de Nabni est dominée par sa dimension “donneur  d’alerte” à travers la métaphore du “Titanic” et de l’iceberg. Depuis plusieurs mois, le débat public porte essentiellement sur “les risques à court et moyen terme”, “le drame annoncé”, “l’impasse systémique”, un discours assurément anxiogène et socialement “démobilisant”, estime Nabni. Le projet “Algérie rêvée” propose un contre-discours, une autre expression de Nabni, plus positive, qui fasse rêver. Ce projet, précise Nabni, ne vise pas la rédaction d’un rapport et de propositions.
Il complétera ainsi le discours “techniciste” de Nabni par une parole plus proche du langage courant des citoyens.  “Enfin, la nature ‘collaborative’ du projet nous permettra de mieux nous rapprocher des citoyens, de la société civile active”, indique Nabni. Expliquant l’intérêt du projet pour les citoyens, le collectif estime que “la peur d’un terrible lendemain ne peut pas suffire à fonder une envie de vivre-ensemble, encore moins de construire ensemble”. Pour Nabni, le rappel des différents risques qu’encourt notre pays en cas de statu quo gagnerait à être complété par une vision commune, un rêve commun… que doivent coconstruire tous les Algériens, notamment les jeunes. “Ce rêve commun sera l’occasion de revisiter certaines questions fondamentales… mais à l’aune d’une projection vers le futur”, lit-on dans la présentation du projet. C’est ce rêve, indique Nabni, qui donnera envie aux Algériens de rester et/ou de revenir aux pays et aux étrangers de s’y investir. Il s’agit, également, de proposer aux Algériens de réfléchir à de nouveaux mythes fondateurs, post-Révolution nationale, et “en faire une occasion pour revisiter notre passé en se projetant vers l’avenir”. Enfin, le projet ambitionne de redonner de l’optimisme, en démontrant qu’en plus d’un un passé partagé, les Algériens peuvent construire un avenir commun. Le projet “Algérie rêvée” s’adresse aux jeunes (étudiants, entrepreneurs, jeunes cadres…), aux élites (universitaires, experts, artistes, leaders d’opinion…), à la diaspora et à la société civile “active”. L’idée est de définir de manière participative une vision claire de l’Algérie à 2030.

M. R.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rabhi Meziane

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..