Le ministre des Travaux publics à Chlef, “Un numéro vert pour l’autoroute Est-Ouest”

Liberte; le Mardi 30 Juin 2015
111273

Abdelkader Ouali, ministre des Travaux publics a insisté hier lors de son déplacement à Blida, sur le respect des normes de réalisation des routes. Il préconise aux responsables des projets de mettre les tronçons autoroutiers au même standard de sécurité et de confort que ceux réalisés au titre du programme neuf. Il rappellera que son secteur gère 123 000 km de routes, tout en estimant qu’il n’y a aucune différence entre le chemin communal et une route nationale. Saisissant cette occasion, Abdelkader Ouali a insisté plus d’une fois sur les conditions d’exploitation. À cet effet, il a ordonné aux responsables locaux de désigner des agents pour effectuer des travaux d’entretien des routes, car selon lui, cette activité assurera leur longévité. Lors de sa visite, le ministre a montré un grand intérêt pour les projets de raccordement à l’autoroute Est-Ouest. Il a également affiché son satisfecit sur l’état d’avancement concernant la réalisation de l’échangeur d’El-Affroun avec l’évitement de l’université Ali-Lounissi, l’échangeur vers le CHU Frantz-Fanon, sans oublier celui de Bouinan. Des projets lancés depuis 2014, sans compter ceux en voie de finition, tels que le dédoublement du tronçon d’Ouled Yaïch vers la ville de l’Arba ou encore l’évitement de Meftah. Mais avant de quitter Blida, le ministre a insisté auprès du maître de l’œuvre pour tenir compte de certains facteurs comme la réalisation de sanitaires en nombre suffisant. Dans la wilaya de Chlef, M. Ouali a procédé à la mise en service de l’échangeur d’Oued-Fodda et a fait savoir qu’il sera bientôt mis à la disposition des usagers des routes et de l’autoroute d’un numéro vert afin de signaler aux services des directions des travaux publics des wilayas concernées les points noirs et les anomalies rencontrées au niveau de chaque tronçon autoroutier. “Nous allons d’abord commencer à mettre en service cette opération dans la wilaya d’Alger avant de la généraliser, par la suite, dans d’autres wilayas du pays”. Le ministre a également exigé des responsables techniques et administratifs de son secteur le rattrapage des retards accumulés et l’achèvement des travaux des échangeurs et des évitements en octobre prochain. “Les responsables concernés par ces travaux voulaient reporter jusqu’à décembre prochain l’achèvement de cette opération, ce que nous avons catégoriquement refusé car les retards accusés en ce qui concerne ces infrastructures — échangeurs et évitements — ont jusqu’à maintenant trop duré”, a-t-il précisé aux responsables de son secteur. Au sujet des travaux de rafistolage engagés sur plusieurs parties de l’autoroute, le ministre a expliqué, enfin, qu’“il est tout à fait naturel que de tels travaux soient opérés sur des routes dont la durée de vie a dépassé les cinq années, comme cela se produit dans toutes les routes du monde entier”.  

 K. FAWZI /AHMED CHENAOUI

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..