Le SG du RND l’a lancé hier à Tébessa, Ouyahia : “Je suis un boumedieniste”

Liberte; le Lundi 15 Janvier 2007
3

Sollicité à propos du nouveau découpage administratif, le patron du RND s’est dit favorable à la démarche, à condition qu’elle ne soit pas entamée la veille des prochains rendez-vous électoraux, soit, les législatives et les locales.“Je suis un boumedieniste et je le resterai toujours”, a déclaré, hier, le patron du RND, M. Ahmed Ouyahia, lors d’une conférence de presse tenue, en marge de sa rencontre avec les militants de son parti, à Tébessa. Optimiste, Ouyahia semble convaincu que la crise du début des années 1990 est révolue. “Quelle que soit la couleur des prochains gouvernements, l’Algérie avancera”. Sollicité à propos du nouveau découpage administratif, le patron du RND s’est dit favorable à la démarche, à condition qu’elle ne soit pas entamée la veille des prochains rendez-vous électoraux, soit les législatives et les locales. Une façon pour M. Ouyahia d’exprimer ses appréhensions envers une éventuelle récupération de l’opération.Concernant les performances macroéconomiques réalisées au moment où il était à la chefferie du gouvernement, M. Ouyahia a précisé que son programme exprimait une version claire d’amélioration de l’ensemble de l’environnement économique du pays. Ajoutant que son programme est inspiré des engagements du président de la République, pour un quinquennat devant lequel le gouvernement Ouyahia a prévu une croissance économique minimale de 5% par an, dans la perspective de création de 100 000 entreprises dans le cadre PME-PMI, ainsi que la création de 2 millions de postes d’emploi, prise en charge d’un million de nouveaux étudiants pour la prochaine décennie et enfin la création de milliers de réalisations dans les domaines culturels et socioéducatifs.Le secrétaire général du RND intervenait, hier, sur un terrain conquis. En effet, cette visite est effectuée 18 jours après que le candidat du RND à Tébessa eut décroché le siège au Conseil de la Nation lors des sénatoriales qui se sont déroulées le 28 du mois écoulé, en dépassant le candidat du FLN de 46 voix, ce qui fait actuellement du RND la seconde force politique à l’échelle locale.  Cette victoire du RND semble vouloir la rentabiliser en prévision des futures échéances électorales dans une région réputée être un fief du FLN. Il faut savoir qu’une rencontre, regroupant les militants du RND, s’est tenue à huis clos, au palais de la culture Cheikh-Mohamed-Chbouki, le conclave a été, selon des sources proches du parti, une occasion pour les militants et les cadres du parti de débattre de l’état des lieux de leur formation. Toujours selon nos sources, trois heures durant, un débat franc et animé a régné durant près de trois heures.Maalem Hafid

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..