les jeunes internautes ne croient pas aux législatives, Le vote n’emballe pas les facebookers

Liberte; le Jeudi 15 Mars 2012
3

Si la Toile devait être un véritable baromètre pour les élections législatives du 10 mai prochain, alors pas d’hésitation, l’abstention atteindra une très grande majorité.Que ce soit sur facebook, Twitter, les forums de discussions, ou encore dans les commentaires publiés sur les sites d’informations, les Algériens semblent tous d’accord pour ne pas voter lors du prochain scrutin. Cependant, et paradoxalement, c’est grâce à la Télévision algérienne que le rendez-vous des législatives a vraiment fait le buzz. L’émission “Questions d’actu” diffusée, en direct, sur Canal Algérie, dans la soirée du 5 mars dernier, a permis à la chaîne publique de se retrouver dans des centaines de profils et pages facebook. Ce qui avait surpris plus d’un, c’était le ton très critique des invités, tous des jeunes. La surprise n’était pas dans les cris de désespoir, et c’était vraiment le cas, des jeunes, mais dans le fait que la copie de l’ENTV puisse laisser passer ces interventions. Les commentaires n’ont pas cessé pendant plusieurs jours sur cet événement cathodique transformé en buzz.Dans cette émission, tous, à l’unanimité, étaient d’accord sur un point : ne pas voter le 10 mai prochain. C’est le même ton qu’on retrouve sur la Toile DZ, avec quasiment les mêmes arguments. La plupart des internautes répètent à chaque occasion leur nouveau leitmotiv : “manvotiche”(je ne voterai pas).Un défi brandi tellement de fois que c’est devenu presque machinal. À tel point que plusieurs vidéos circulent sur le Net parodiant les élections. Plusieurs jeunes se sont évertués à faire des montages en utilisant des scènes de films algériens (ou étrangers) connus. Plus les médias publics insistent sur l’importance du vote, plus les officiels appellent à aller aux urnes, plus les jeunes internautes s’en donnent à cœur joie pour les parodier et à les ridiculiser.Les intempéries de février dernier étaient ainsi l’occasion pour la majorité des facebookeurs de lancer leur leitmotiv. “L’État a encore une fois montré qu’il n’assumait pas ses responsabilités et ils veulent qu’on aille voter ?” Plusieurs vidéos, sans avoir eu besoin de montage cette fois, ont circulé sur le Net. Elles montraient les régions sinistrées et la détresse des populations dans plusieurs régions du pays. Une situation devant laquelle les Algériens, indignés et outrés, n’avaient trouvé comme réaction que des appels à l’abstention.En plus du fait de vouloir sanctionner le pouvoir, les internautes n’omettent pas de revenir sur les salaires mirobolants des députés. Même la dernière annonce du ministre Ould Kablia sur son “intention” de revoir à la baisse les mensualités des “élus du peuple” n’a eu aucun impact. “C’est trop tard”, “on ne peut plus les croire”, “ils nous ont trop dupés et au bout, rien n’a changé, et ça empire de plus en plus”, sont des réactions relevées à plusieurs reprises sur les réseaux sociaux. Présentés comme les probables vainqueurs des prochaines élections, les islamistes semblent, à propos du vote, très discrets sur la Toile. Rares, très rares, ont été les appels au vote de leur part, et de la part de leurs sympathisants. Islamistes affichés ou “cachés”, leurs centres d’intérêt sont plus du côté de ce qui se passe en Syrie, au Liban et à Gaza. D’ailleurs, la plupart d’entre eux, surtout les salafistes, reprennent “machinalement” tout ce que rapportent ce que certains appellent les “médias mainstream”.Quant aux “partisans” du vote, écrire qu’ils sont très discrets sur le Net serait bien faible devant la réalité…
S  K

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..