Lutte contre la criminalité urbaine, Homicides, associations de malfaiteurs et charlatanisme au menu

Liberte; le Samedi 3 Mars 2012
3

Le plan d’action entrepris ces derniers mois par la DGSN en matière de lutte contre la criminalité  a au moins le mérite d’élucider des affaires avec une grande célérité. Trois homicides et d’autres affaires d’associations de malfaiteurs et de vol ont été résolus en un temps record. À Alger, D. A. (26 ans), reconnu comme étant l’auteur du crime commis contre B. T. (34 ans) à la cité Diar El-Mahçoul, dans la commune d’El-Madania, a été arrêté avec l’arme du crime, un couteau de boucher. La victime, qui a reçu des coups de couteau au thorax et à l’abdomen, devait décéder dès son admission au CHU Mustapha-Pacha. À Tlemcen, l’auteur de l’homicide volontaire commis à la cité Koudia, contre M. B. (77 ans), demeurant à Béchar, a été arrêté alors qu’il se trouvait à bord d’un véhicule de marque FAW en compagnie de deux individus respectivement âgés de 22 et 21 ans. Le mis en cause a été confondu par les éléments de la BRI suite à son signalement comme étant le coupable du crime perpétré il y a quelques jours à ladite cité. À l’intérieur du véhicule, propriété de la victime, les policiers ont découvert une veste tachée de sang, des pièces d’identité ainsi que les documents du véhicule appartenant à M. B. Déférées au parquet, les trois personnes ont été écrouées. À Mostaganem, M. Y. (26 ans) a été arrêté après avoir été reconnu l’auteur de coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sur la personne de T. C. (20 ans). L’enquête est en cours pour déterminer le mobile du crime. À Aïn Benian, un corps sans vie de sexe masculin, âgé de 50 ans environ, a été découvert à la plage La Madrague. Une enquête est ouverte. Sur un autre registre à Sétif, les éléments de la sûreté de wilaya ont mis fin aux agissements d’une bande de cinq malfaiteurs spécialisés dans le vol et le recel. Ces repris de justice, âgés de 22 à 26 ans ont à leur actif plusieurs méfaits. Les perquisitions réglementaires opérées dans leur domicile ont permis de récupérer un véhicule Renault Express utilisé pour accomplir leur sale besogne, une boite à outils, un sac à dos ainsi qu’une moto de grosse cylindrée de marque Yamaha et trois téléphones portables. Trois d’entre eux ont été placés sous mandat de dépôt et les deux autres en citation directe.À Oran, deux malfaiteurs dont un mineur ont été identifiés par leur victime qu’ils avaient agressée par arme blanche pour la délester de son téléphone portable. Les mis en cause ont été mis sous mandat de dépôt. À Relizane, B. S. (34 ans), assistant en théologie, a été arrêté dans son domicile où il pratiquait le charlatanisme. Au moment de son arrestation, le mis en cause était en compagnie de quatre femmes et un homme sur qui il devait pratiquer la roqia. Des documents traitant de charlatanisme et des produits divers ainsi que des talismans ont également été découverts chez le charlatan qui a été placé sous mandat de dépôt alors que les personnes qui se trouvaient avec lui ont fait l’objet de citation directe.
A. F.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..