Meeting du RND à Ghardaïa, Chorfi tire sur Al-Jazeera, Al-Arabia et France24

Liberte; le Samedi 3 Mars 2012
3

Le porte-parole du Rassemblement national démocratique (RND), Miloud Chorfi, a encouragé, mercredi soir à partir de Ghardaïa, les Algériens à rester “vigilants et mobilisés”. C’est dans une salle comble de l’hôtel Belvédère, à Ghardaïa, que M. Chorfi, après avoir retracé les circonstances dans lesquelles a été créé le RND, pour lequel de grands patriotes, à l’image de l’ancien secrétaire général de l’UGTA, Abdelhak Benhamouda, ont donné leur vie pour la sauvegarde de la république, a taillé en pièces les “saisonniers de la politique et les receveurs d’ordres d’outre-mer et du Golfe”. Attirant l’attention de l’auditoire sur les graves manipulations d’Al-Jazeera, d’Al-Arabia et de France24, le porte-parole du RND a appelé à la vigilance, martelant que l’Algérie, qui est visée, selon lui, “pour ses prises de position, notamment sur les dossiers du Sahara Occidental et surtout la Palestine, est aujourd’hui la cible de tous les ennemis internes et externes qui n’ont jamais admis l’indépendance du pays et son rejet de toute ingérence étrangère. C’est pour cela que j’insiste et je le répète, il faut rester vigilants et mobilisés”. Affirmant que le RND, malgré une conjoncture politique très difficile, ne cultive aucun complexe vis-à-vis de ses concurrents, il a néanmoins dénoncé une partie d’entre eux, les accusant “de recourir aux officines étrangères qui essaient par le biais d’ONG et de médias aux ordres d’imposer au pays des choix par le diktat”. Refusant le terme de Printemps arabe, il rappelle que “notre pays a été le précurseur de toutes les révolutions du monde arabe. Nous avons eu la glorieuse révolution de Novembre qui a libéré le pays du long joug colonial, puis la révolution des jeunes d’Octobre 88 qui a permis au pays de lancer de profondes réformes politiques, qui se doivent d’être poursuivies et consolidées.” Il se demande : “où étaient-elles ces nombreuses têtes qui sortent de l’ombre pour prétendre représenter les Algériens, maintenant que le pays est politiquement stable et financièrement à l’aise ?” Il rappelle aux détracteurs de son parti que “le RND dans les années de sang et de feu de la décennie noire avait présenté des candidats dans 1 541 communes, dont beaucoup ont laissé leur vie pour maintenir le pays debout. Maintenant que des braves femmes et hommes ont, au péril de leur vie, réussi, et sans l’aide de personne, à maintenir debout les institutions de la république, ceux qui criaient avec les loups et Sant’Egidio se réveillent pour réclamer une part de la gestion du pays. Si eux feignent d’oublier, le peuple n’oubliera pas.” Reprenant la devise du secrétaire général du RND qui déclarait qu’il n’hésiterait pas une seconde fois à sacrifier son parti pour l’Algérie, Miloud Chorfi a révélé que pour les élections législatives, la confection des listes des candidats se ferait au niveau local sans la moindre implication de la direction nationale, si ce n’est pour veiller au respect des quotas à prendre en considération pour les jeunes et les femmes, qui sont une partie importante de notre société et dont le rôle est prépondérant dans le développement du pays. Enfin, il se félicite de ce que ces élections “apporteront au pays en termes de progrès et de développement, permettant ainsi de mettre au placard de l’histoire la sombre expérience vécue par l’Algérie pendant les années 1990”.
L. K

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..