Mohamed Rehaïmia (président GIC-OPGI) à Liberté, L’OPGI vise la construction de 230 000 logements par an

Liberte; le Samedi 17 Fevrier 2007
3

Conformément au programme du président de la République, l’OPGI compte atteindre les objectifs inscrits dans le secteur de l’habitat.“Votre nom ne figure pas sur la liste des rendez-vous et je ne peux déranger le DG”, répond le préposé à la réception à ce citoyen demandant avec insistance à voir le directeur, avant de nous orienter vers un agent de sécurité qui nous accompagne au bureau du premier esponsable de l’OPGI d’Hussein- Dey. Mohamed Rehaïmia fait partie de cette catégorie de gestionnaires qui croient que la discipline est la base de la bonne gestion. Président du Groupement d’intérêt commun (GIC) des OPGI, il est à la tête de 51 offices des 48 wilayas, dont 3 à Alger. Directeur général de l’OPGI d’Hussein-Dey depuis 2001, il s’est fait remarquer par les hauts responsables comme un cadre sérieux, toujours à la recherche de la perfection. Plusieurs articles de presse ont reconnu son mérite dans bon nombre de projets au niveau de la capitale et à l’intérieur du pays. Pour le compte du groupement qu’il préside, il y a lieu de citer un programme de 1 034 566 logements répartis en 222 399 logements sociaux locatifs, 243 351 en LSP, 129 115 en location-vente, principalement pour l’AADL, 38 068 promotionnels, 384 620 ruraux et 17 013 autres sociaux. Dans le cadre du quinquennal et pour les deux exercices 2005-2006, il faut savoir que 613 497 logements, tous segments confondus, ont été lancés, soit plus de 61% du programme global cité. Pour ce qui est des livraisons, les chiffres sont assez éloquents avec 310 271 logements, dont 132 479 en 2005 et 177 792 en 2006. Le programme complémentaire qui s’ajoute au global compte 202 317 logements, dont 97 800 pour les Hauts-Plateaux, 62 000 pour le Sud, 29.545 pour le RHP et 12 972 logements d’accompagnement. Les prévisions 2007 annoncent la construction de 237 314 logements. Pour les 3 années à venir, la cadence sera de 230 000 logements par an. “L’évolution du parc logement a connu, malgré quelques aléas, une évolution depuis 2004. Elle passera de 5 939 606 logements à 6 974 172 logements en 2009, soit une augmentation de 17%. Dans la formule LSL (logement social locatif), le groupe a lancé 1 800 projets avec un placement de 113 699 logements, soit 60 logements/projet. Toutes les communes en ont en bénéficié”, a déclaré M. Rehaïmia. Quatre entreprises étrangères (3 turques et 1 chinoise) ont pris en charge la construction de 6 272 logements, soit 6% du total, alors que les entreprises publiques ont été chargées de la réalisation de 10 768 logements, soit 9% du global. Le gros des réalisations revient aux entreprises privées avec 96 639 logements, soit plus de 80% du programme. À noter également que les prévisions du plan quinquennal (1997-2001) ont été largement dépassées. Sur une enveloppe de 555 milliards de DA, 230 milliards ont été consommés, dont 132 en 2006. Les travaux d’entretien estimés à 900 milliards de DA ont concerné 31 172 immeubles, soit 328 395 logements. Les travaux d’amélioration ont touché 16 961 immeubles, soit 160 000 logements pour un montant de 3 milliards de DA. Si les chiffres avancés renvoient à l’optimisme, il n’est pas inutile de rappeler à l’occasion que la qualité des logements reste irréprochable. Les diverses visites que nous avons effectuées au niveau des sites d’Alger en particulier nous ont renseigné en tout cas sur la volonté de l’OPGI à offrir aux bénéficiaires un produit aux normes universelles. Un label qui fait sans doute la fierté du premier responsable.Y. Younès

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..