Ould-Abbès l’a annoncé lors du colloque sur les mines antipersonnel, 15 milliards de dinars pour l’augmentation des pensions pour handicapés

Liberte; le Samedi 20 Janvier 2007
3

Environ 15 milliards de dinars seront consacrés à l’opération de l’augmentation de la pension des personnes handicapées, a déclaré, jeudi denier, le ministre de l’Emploi et de la Solidarité nationale, M. Djamel Ould-Abbès en marge du colloque de formation sur la prise en charge des victimes de mines antipersonnel. “Environ 15 milliards de dinars seront consacrés pour l’augmentation de la pension des personnes handicapées qui sera élevée à 6 000 DA par mois”, a indiqué M. Ould-Abbès, À cet effet, il a précisé que son ministère “a adopté une démarche afin d’augmenter la pension de toutes les personnes handicapées pour atteindre les 100%”. S’agissant des victimes de mines antipersonnel, le ministre a indiqué qu’elles bénéficient “de tous les droits et avantages que leur accorde la loi relative à la protection et à la promotion des personnes handicapées”. M. Ould-Abbès expliquera que les dispositions de cette loi, promulguée le 8 mai 2002, précisent les droits et les conditions d’ouverture de ces droits aux personnes handicapées parmi lesquelles figurent les handicapés victimes de mines antipersonnel qui bénéficient, par ailleurs, des indemnités prévues par l’ordonnance du 16 janvier 1974. Il a notamment précisé que l’assistance aux victimes de mines antipersonnel nécessite la mobilisation d’importants moyens humains, financiers et matériels, ajoutant que “l’Algérie a consenti et consent d’énormes efforts pour la mise en place et le développement de structures de soins, de réadaptation fonctionnelle et de réinsertion socioprofessionnelle”. Le premier responsable du secteur de l’Emploi et de la Solidarité nationale a, par ailleurs, indiqué que plus de 3 000 victimes des engins explosifs, bénéficient des avantages de l’ordonnance de janvier 1974, portant attribution de pensions aux victimes d’engins explosifs qui ont été posés pendant la guerre de Libération nationale. “Ces victimes bénéficient également de plusieurs centres de soins spécialisés et de réadaptation fonctionnelle, pour leur suivi”, a-t-il conclu.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..