Ouyahia à M’sila, “Je n’ai pas un tempérament de perdant”

Liberte; le Samedi 20 Janvier 2007
3

Après le meeting populaire avec les cadres et les militants de son parti, à la Maison de la culture de M’sila, jeudi dernier, le SG du RND, M. Ahmed Ouyahia, a tenu à rencontrer la presse.En effet, l’ex-Chef du gouvernement est revenu sur plusieurs points en précisant d’emblée ne pas “avoir un tempérament de perdant, mais d’optimiste. Notre histoire véhicule des expériences riches pour toute l’humanité, des exploits pour notre fierté et de l’espoir pour persévérer”.Le SG du RND semble satisfait des résultats obtenus lors des élections sénatoriales. “Nous avons gagné là où nous n’avons pas de majorité, ce qui montre le bon travail et la discipline des militants RND.”Ouyahia a tenu à réitérer, encore une fois, que son parti est toujours du côté de l’intérêt suprême du pays qui doit prévaloir sur tout le reste et pour cela, il soutient tous les programmes du président Bouteflika.  “Il est temps de se rendre compte que le pétrole ne dure pas, mais l’Algérien reste. Il faut savoir qu’avec la persévérance, le sérieux et la mobilisation de tous, nous arriverons à dépasser toutes les difficultés”, a estimé le SG du RND.À propos des dernières déclarations d’anciens leaders de l’ex-FIS sur la création de parti politique, l’ex-Chef du gouvernement a clairement soutenu le non du ministre de l’Intérieur : “Nous sommes en train de soigner nos blessures. Nous ne voulons pas revenir 15 ans en arrière. Alors, je suis avec tout ce que le ministre de l’Intérieur a déclaré.” Interpellé sur la fameuse liste que l’Algérie aurait communiqué à la France, Ouyahia a douté de l’information, mais tient à rappeler que l’Algérie a été toujours souveraine dans toutes ses décisions même durant les années noires. “S’il y a des listes, elles doivent concerner des personnes qui ont commis des crimes dans un pays étranger.”Concernant l’affaire Khalifa, qu’il a qualifiée encore une fois d’“escroquerie du siècle”, M. Ouyahia s’est contenté de dire : “Ce n’est pas le ciel qui nous est tombé sur la tête.” “C’est une affaire qui est arrivée et arrivera dans d’autres pays, mais il faut en tirer des leçons et c’est ce qu’a fait l’Algérie avec ces nouvelles législations.” Pour la première fois, le SG du parti s’est exprimé sur l’exécution de Saddam qu’il a qualifiée d’assassinat. “Pourquoi le jour de l’Aïd ?” s’interrogea-t-il. En conclusion, l’ex-Chef du gouvernement a considéré qu’il défend “le discours sage, logique, sincère, réconciliateur et réaliste”.Chabane BOUARISSA

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..