Prévention et lutte contre Le Sida, Aids Algérie lance deux ateliers de formation

Liberte; le Dimanche 4 Fevrier 2007
3

Un programme de formation des médiateurs associatifs auprès des groupes vulnérables en matière de prévention des infections sexuellement transmissibles, notamment le sida, organisé en deux ateliers, a été lancé hier au Centre ANALJ de Zéralda, à Alger. Pilotés par l’Association Aids Algérie, avec l’appui de l’Onusida, ces ateliers de formation destinés aux acteurs issus des associations intervenant auprès des jeunes et groupes vulnérables sont financés par le Fonds mondial de lutte contre les infections sexuellement transmissibles. Ils s’étaleront sur une période de huit jours (2x4 jours). À l’issue de ces deux ateliers, les médiateurs associatifs qui y auront pris part, soit 50 personnes venues de dix wilayas (Alger, Annaba, Béjaïa, Oran, Sétif, Guelma, Mascara, Batna, Tizi Ouzou, Ghardaïa), sont appelés à intervenir auprès des groupes vulnérables, à savoir tout particulièrement “les travailleurs du sexe”, tels que les prostituées, les toxicomanes, les populations mobiles et les réfugiés. Cette formation répond, selon ses organisateurs, au souci de doter les cadres associatifs de connaissances approfondies sur les infections sexuellement transmissibles, notamment le sida, et surtout sur la prévention de ces maladies. C’est ainsi que, grâce à ces ateliers, ils seront en mesure, par exemple, d’énumérer “les pratiques sexuelles et les variations sexuelles chez les adolescents (…)”, de citer “les principales infections sexuelles”, ou encore de connaître et d’expliquer “les possibilités d’accès au dépistage volontaire, anonyme et gratuit”. Ils pourront en outre tracer un plan d’action, avec ses différentes étapes, en vue d’initier une activité en direction des groupes vulnérables dans le domaine de la prévention des infections sexuellement transmissibles et du VIH.La méthode pédagogique, qui sera employée dans le cadre de ces ateliers de formation, s’appuie, selon les organisateurs, sur “des techniques interactives”, dont des simulations, des scénarios et la technique du brainstorming.Le professeur Youcef Mahdi, intervenant à l’inauguration de ces ateliers en sa qualité de président du Comité de coordination de Global Fund/VIH/Sida/Algérie, a estimé que cette formation est “importante sur les plans éthique, politique et social” et a appelé les acteurs associatifs à s’imprégner tout particulièrement des modes d’action à utiliser en vue d’assurer une meilleure prévention, en rappelant que l’Onusida collabore étroitement depuis dix ans avec les acteurs sociaux, notamment les associations Aids Algérie et El-Hayat dans la prévention du sida.Farouk Lekhmici

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..